Voyage, mode d'emploi, France info

Paris by night dans un restaurant ambulant

Voyage à bord d'un bus-restaurant dans la capitale. Embarquement immédiat !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Bustronome © Julien Osty)

Le Bustronome est un bus à impériale transformé en restaurant mobile. Au rez-de-chaussée une petite cuisine avec tout le matériel professionnel, vestiaire et toilettes. Au premier étage, la salle de restaurant 35 m² peut accueillir jusqu’à 38 couverts.

Dans sa robe de soirée scintillante, elle nous allume un peu. La chanson Paroles, Paroles résonne alors dans le bus. « C’est étrange, Je n’sais pas ce qui m’arrive ce soir, Je te regarde comme pour la première fois.» Nous aussi on a ce sentiment face à l’élégante Dame de Fer.

Soudain Paf ! Le serveur échappe un couvert, ça tangue un peu, mais pas de coup de frein brusque, vitesse de croisière 15 km/h. Quai du Louvres illusion qu’on avance au même rythme que les bateaux-mouches. A trois mètres et demi du sol on surclasse bouchon et circulation. Grâce au toit transparent, c’est Paris à ciel ouvert. Amusant aussi d’observer des Parisiens en train de diner chez eux.

Et on croque Paname en goutant des gambas puis un filet de bar poêlé à la fleur de thym**

La carte est élaborée par un Chef Cuisinier. Dans l’assiette, une agréable variation de saveurs, six plats servis avec des vins au verre. Des verres bien calés dans une encoche en plexiglas. Posé à côté, un guide audio en forme de stylo décrit assez brièvement les différents lieux du parcours. Invalides, Grand Palais, Opéra Garnier, Madeleine…

"Paris s’éveille" rue de l’Université. Nous non plus, nous n’avons pas sommeil. Surtout quand arrive le crémeux au chocolat…

 Le voyage se fait de jour comme de nuit

Pour l’addition c’est plutôt 1ère classe que low-cost. A partir de 65 euros pour le déjeuner et 95 euros pour le dîner sans les boissons. Tous les détails sur le site bustronome.com.

 

(Bustronome © Julien Osty)