Cet article date de plus d'un an.

Pénurie d'eau : quelles solutions pour éviter une crise mondiale ?

Emma Haziza revient chaque samedi sur une actualité autour du climat, de l’environnement, et propose des solutions. Samedi 25 mars, les recommandations des experts du Giec et de l'ONU concernant l'eau.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min
Le réservoir asséché de Canelon Grande au nord de Canelones, dans le sud de l'Uruguay, le 14 mars 2023, alors que le pays traverse une grave sécheresse. (PABLO PORCIUNCULA / AFP)

"Le changement climatique est une menace pour le bien-être de l'humanité et la santé de la planète. Il existe une fenêtre d'opportunité pour garantir un avenir vivable et durable pour tous, qui se ferme rapidement." Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) a publié, lundi 20 mars, la synthèse de son sixième rapport.

>> Journée mondiale de l'eau : ces conseils pratiques pour réduire sa consommation à la maison

L'instance scientifique y résume les trois précédents documents consacrés à l'état des connaissances sur le changement climatique, ses conséquences et les solutions à y apporter. Son "résumé pour les décideurs" a été approuvé par les délégations de 195 pays. Emma Haziza, experte en hydrologie et spécialiste de l'adaptation de nos sociétés au changement climatique, samedi 11 mars, fait le point sur les conclusions de ces experts.

Parmi les effets du bouleversement climatique, le cycle de l'eau est perturbé. L'humanité est en train d'épuiser "goutte après goutte" l'eau, s'est alarmé Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, mercredi 22 mars lors d'une conférence des Nations unies sur l'eau à New York. Pour tenter d'inverser la tendance et espérer garantir, d'ici à 2030, l'accès pour tous à de l'eau potable ou à des toilettes, objectifs fixés en 2015, quelque 6 500 participants se sont réunis jusqu'au vendredi 24 mars.

Arrêter le gaspillage de l'eau

Quelles sont les solutions proposées face à ce défi immense ? Un appel généralisé (en anglais) a été lancé visant à arrêter le gaspillage de l’eau dans le monde entier. "Les gouvernements doivent de toute urgence cesser de subventionner l'extraction et la sur-utilisation de l'eau par le biais de subventions agricoles mal dirigées, et les industries, de l'exploitation minière à la fabrication, doivent être faites pour réviser leurs pratiques inutiles", affirme l'ONU. Aujourd'hui, plus de 700 milliards de dollars de subventions publiques dans le monde vont à l'agriculture, un système sans contrepartie qui alimente financièrement une consommation excessive d'eau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.