Tout et son contraire, France info

Pierre Rabhi : " Manger bio ne nous empêche pas d'exploiter notre prochain "

Pierre Rabhi est le penseur de la sobriété heureuse. Un mode de vie qu'il a fait sien dès 1961 en partant vivre dans une ferme ardéchoise. Le paysan-philosophe vient de publier au Passeur La convergence des consciences. Il est l'invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le philosophe et écrivain Pierre Rabhi.
Le philosophe et écrivain Pierre Rabhi. (PIERRE VERDY / AFP)

Pierre Rabhi est un de ceux qui ne sont pas facile à présenter. Il est philosophe selon le JDD, agro-écologiste selon les Dernières Nouvelles d’Alsace, jardinier selon La Croix, paysan et philosophe selon Vanity Fair. Il a même été ouvrier en région parisienne mais il plaque tout en 1961 pour s’installer dans les Cévennes et y monter sa propre ferme. " Nous n’avons pas eu l’électricité pendant 13 ans, et presque pas d’eau pendant 7 ans " raconte-t-il sur franceinfo. Bien avant la mode du bio, Pierre Rabhi prône l’agro-écologie : " C’est une discipline agronomique mais qui au lieu de simplifier les choses en fabriquant des engrais dans les usines, l’agro-écologie se préoccupe de savoir quels sont les mécanismes de la vie. Dans la logique du rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme " .

Le bio, pas une fin en soi

Pour Pierre Rabhi, le bio pour tous n’est pas forcément un progrès : " Pour la simple et bonne raison qu’on peut manger bio et exploiter son prochain. C’est notre attitude morale, personnelle et humaine qui doit changer les choses ". Pierre Rabhi dénonce la surconsommation et fait l’éloge du « vivre avec peu », ce qu’il nomme la sobriété heureuse.

Au cours de cet entretien, Pierre Rabhi se confie sur sa philosophie de vivre. Il confirme à Philipe Vandel ce qu’il a écrit dans son livre. Et se confie sur ses ambitions présidentielles passées : " Qu’aurai-je fait avec 500 signatures ? " , sur son opinion de l’adoption par des couples homosexuels : "Je suis un peu circonspect par ce que l’on peut, même avec tout l’amour que l’on veut, imposer comme singularité à un enfant ", sur l’internet qu’il appelle " interpasnet ". Bref, sur tout et son contraire.

L’agro-écologie fait encore plus que le bio. Elle ajoute par exemple des séquences comme le reboisement, la lutte contre l’érosion, ou d’autres techniques complémentaires

Pierre Rabhi

sur franceinfo

Le philosophe et écrivain Pierre Rabhi.
Le philosophe et écrivain Pierre Rabhi. (PIERRE VERDY / AFP)