T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? A l'affiche en ce moment

Les affiches officielles (et sauvages) sont visibles dans les villes et les villages de France, en vue de l'élection présidentielle. Certaines sont taguées ou rendues illisibles. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les affiches électorales dans Paris. le 12 avril 2017.
Les affiches électorales dans Paris. le 12 avril 2017. (MAXPPP)

Je vous vois, depuis que les affiches officielles des candidats ont été collées sur les panneaux électoraux devant les bureaux de vote. Je vous vois faire des cochonneries avec vos feutres et vos petits doigts. Je vous vois leur rajouter des moustaches. Je vous vois dessiner des barreaux de prison. Je les ai lus les "Rends l’argent" !

D'abord, c'est interdit par la loi

Attention, bande de rebelles ! C’est mal ! Vous qui avez décidé de vandaliser les panneaux électoraux, vous jouez avec le feu. C’est interdit par l’article 17 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. C’est interdit aussi par le Code pénal Livre III Titre II, pour atteinte aux biens publics et privés. C’est un délit. Je ne vais pas vous imposer la lecture fastidieuse des textes, ni vous faire l’énoncé des condamnations que vous risquez, vous trouverez ça tout seul comme des grands sur le web. En gros vous risquez une contravention de 3e classe.

Evidemment, je suis comme vous, je trouve que c’est quand même très tentant de leur arranger le portrait, aux onze. On a envie de détourner leurs slogans ou leurs noms propres. On rêve de mettre sa petite touche artistique ou politique personnelle.

Et en juin... ça recommence

J’imagine aussi que, comme moi, vous avez envie de prendre votre revanche sur l’affichage sauvage et interdit qui, depuis des mois, a salopé nos villes, nos quartiers et nos campagnes. Moi non plus, je n’en peux plus de voir leurs trombines photoshopées et leurs slogans bidons à tous les coins de rue, sous les ponts, sur les quais. Bientôt en plus il faudra se taper les centaines d’affiches des candidats aux législatives. Je vous en conjure, soyez forts. Ne cédez pas à la tentation. Ne soyez pas trop rebelles ! Ou alors chantez-le !

 

Le dicton du jour

À la Saint Maxime, moi aussi toutes ces affiches électorales, ça me déprime.


A l’affiche en ce moment par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Les affiches électorales dans Paris. le 12 avril 2017.
Les affiches électorales dans Paris. le 12 avril 2017. (MAXPPP)