Planète influenceurs. Nara Kang, la youtubeuse de Corée du Nord réfugiée au Sud

écouter (2min)

Cet été, franceinfo vous présente un homme ou une femme qui s'engage et met sa notoriété numérique au service d'une cause. Nara Kang est une youtubeuse nord-coréenne aujourd'hui réfugiée en Corée du Sud.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Nara Kang, Nord-Coréeenne passée au Sud, dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube. (CAPTURE D'ÉCRAN)

C'est en 2014 que Nara Kang quitte la Corée du Nord, voyage à pied, de nuit, accompagnée d'un passeur. Impossible de franchir la frontière entre les deux Corées, Nara Kang se dirige vers la Chine. Elle qui ne sait pas nager manque de se noyer en traversant le fleuve Amnock. "Après avoir franchi ce fleuve, je demande à mon passeur : ça y est, on est en Corée du Sud ? Il me répond : mais qu'est ce que tu racontes ? Ce n'est que le début", raconte-t-elle.

"Il n'y avait que 30 kilomètres entre chez moi et la Corée du Sud. Mais j'ai mis sept mois pour y arriver."

Nara Kang

à franceinfo

Les débuts en Corée du Sud sont difficiles. Dans ses vidéos, Nara Kang raconte sa déprime, ses pleurs quotidiens, la crainte de sortir aussi et de dire qu'elle vient du Nord. "Et puis, un jour, j'ai parlé autour de moi et des émissions de télé ont commencé à m'appeler", explique Nara Kang.

Dans ses programmes sur sa chaîne YouTube, Nolsae Nara TV, accusée parfois de banaliser la vie en Corée du Nord et de starifier des jeunes et en général beaux nord-coréens, elle est interrogée sur sa vie d'avant, mais elle refuse de faire dans le misérabilisme : "Beaucoup de gens pensent qu'en Corée du Nord, on est tous pauvres, mais là bas aussi, il y a de grandes différences. Moi, je ne peux pas dire que j'étais riche, mais disons que j'appartenait à la classe supérieure. Je n'ai jamais connu la faim. En revanche, je n'avais aucune liberté de choix. Je ne pouvais pas porter une robe décolletée ou me teindre les cheveux, par exemple. J'ai décidé de quitter mon pays pour chercher cette liberté."

Des vidéos apolitiques pour protéger ses proches

Dans ses vidéos YouTube, désormais, Nara Kang fait le show en se mettant en scène dans des situations cocasses et assez absurdes. Dans une vidéo, elle découvre le golf. Dans une autre, elle débarque toujours élégamment vêtue, toujours maquillée, dans le parking de riches sud-coréens pour admirer de luxueuses voitures.

"Je ne m'intéresse pas à la politique", assure-t-elle, car même exilée il lui faut prendre des précautions : "Plein d'émissions de télé veulent m'interviewer sur des questions de société, mais je refuse à chaque fois parce que j'ai de la famille en Corée du Nord. Sur ma chaîne YouTube, je parle seulement de ma vie personnelle, donc ça n'a pas d'importance pour les autorités nord coréennes."

Nara Kang assure qu'aujourd'hui, sa vie est au Sud, qu'être youtubeuse, actrice aussi, lui convient, et qu'elle ne reviendrait au Nord pour rien au monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.