On s'y emploie, France info

Les patrons peuvent-ils aussi être philanthropes ?

C'est sans doute le pot de départ le plus généreux de l'histoire de l'entreprise. Le patron américain d'une société d'assurances basée au Pays de Galles, vient d'offrir la somme de neuf millions d'euros à ses salariés en guise de cadeau d'adieu. Parmi les heureux bénéficiaires, 170 employés français. Les patrons seraient-ils aussi capables de générosité ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Henry Engelhardt, patron de la compagnie d'assurances Admiral © Sipa Press)

Henry Engelhardt, le patron d'Admiral, a mis la barre très haut. Neuf millions d'euros répartis entre les 8.000 employés, ça fait 1.200 euros chacun. De quoi susciter des réactions enthousiastes chez les salariés parisiens du groupe. Même si selon le magazine Forbes, Henry Engelhardt possède une fortune évaluée à un peu plus d'un milliard d'euros, l'un des deux mille hommes les plus riches de la planète.

Les patrons peuvent aussi faire preuve de générosité. Les explications d'Antoine Vaccaro, président du Cerphi, le centre d’étude et de recherche sur la philanthropie.

(Henry Engelhardt, patron de la compagnie d'assurances Admiral © Sipa Press)