On ne pouvait pas le rater. Des gros mots, rien que des gros mots

écouter (3min)

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder" : la petite phrase d'Emmanuel Macron lors d'un entretien au "Parisien" mardi fait polémique jusqu'à l'Assemblée. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray. 

Article rédigé par
Olivia Leray - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République Emmanuel Macron au Conseil Européen à Bruxelles (Belgique), le 17 décembre 2021. (DURSUN AYDEMIR / POOL / HANS LUCAS / AFP)

On m'a toujours dit qu'on n'avait pas le droit de dire des gros mots à l'antenne. Mais visiblement, ce n'est pas valable pour tout le monde puisque depuis ce mercredi matin, tout le monde prononce le mot "emmerder".

Evidemment, ce n'est pas de notre fait, c'est tout simplement la phrase du président de la République qui se fait plaisir. Alors, on peut le dire : il a clairement pris la confiance entre les "gens qui ne sont rien", "les illettrés" et tutti quanti...

Non, mais c'est vrai : il y avait tout un tas de synonymes qui serait mieux passer qu'"emmerder": ennuyer, enquiquiner, faire suer, emmouscailler... Mais bon, c'est donc emmerder qui est sorti. Et, en général, dans ces moments-là, tout le monde pose cette question : "Est-ce qu'on imagine le Général de Gaulle... ?"

Alors, est-ce que le "Grand Charles" aurait fait ça ? Oui, il l'a fait avec "Les Français sont des veaux". Une comparaison qu'il aurait partagé lors d'un déplacement avec le journaliste Raymond Tournoux. 

Autre président qui dit des gros mots aux Français : "Casse toi pauv' con". Cette phrase prononcée par le président Nicolas Sarkozy à une personne qui refuse sa poignée de main au salon de l'agriculture le 23 février 2008. Quoi d'autre dans notre besace sinon ? Les "sans-dents" de François Hollande prononcés dans la sphère intime. 

Voila donc pour le mépris ou les gros mots présidentiels. Mais je souhaite terminer cette chronique avec mon moment préféré. Ce n'est pas un président, c'est un ministre : Bruno Le Maire en 2016.

Pour une fois, le gros mot ne vise personne. Donc on va le dire tous ensemble : "Putain, j'suis Français c'est la classe !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.