Cet article date de plus d'un an.

On ne pouvait pas le rater. Bravo et bonne nuit aux joueurs du Montpellier Hérault Rugby !

Vendredi, des milliers de supporters ont déferlé et hurlé leur joie dans Montpellier, qui a remporté son premier titre de champion de France de rugby, face à Castres. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

Article rédigé par franceinfo - Olivia Leray
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
A l'image du capitaine Guilhem Guirado, les joueurs de Montpellier ont fêté toute le nuit leur premier titre de champion de France de rugby. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

Devinez qui doit dormir profondément ce lundi matin et va dormir tres certainement toute la journée, voire toute la semaine : les rugbymens de Montpellier....Il faut dire : ils ont remporté la finale du Top 14, vendredi, premier titre pour la ville en rugby. Et je pense que la fête n'est pas un mot assez fort pour décrire ce qu'ils nous ont fait vivre ce week-end sur les reseaux sociaux. Car, oui, visiblement, à Montpellier, on sait fêter les titres.

Alors ça a commencé avec le coach Philippe Saint-André qui tente de cacher une bière qu'on vient de lui donner alors qu'il est en direct à la télévision... Sébastien Chabal lui dit alors qu'il l'a bien merité et qu'il peut la boire devant la caméra, qu'on lui en voudra pas. Sympa.

Quelques heures (et certainement quelques bières) plus tard vers 6h du matin, les joueurs chantent leur hymne dans les rues de Paris

Toujours pas couché, à 9h dans le hall de l'hôtel

Résultat, ce qui devait arriver arriva, au moment de prendre le train pour repartir vers Montpellier et fêter le titre avec les supporters, Mickael Capelli s'est planté de train. Sur le quai, au lieu de prendre le train de gauche, il a pris celui de droite et s'est retrouvé tout seul dans son TGV, direction Lyon . Et a loupé un petit bout de la fête sur la place de la Comédie. Heureusement, la fête s'est poursuivie encore tres tard dans une paillote au bord de mer... dont on a pu découvrir les images des joueurs dormir avec le bouclier de Brennus comme couverture. Et un seul survivant : Enzo Forletta.

On ne sait pas tout, évidemment. Et heureusement. Mais, il faut contre-balancer cette chronique, en vous annonçant, comme un symbole, et même pas une blague que Montpellier accueille le "Soft Festival", le salon des boissons sans alcool. Et ça, ça fera du bien à tout le monde...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.