On ne pouvait pas le rater, France info

Déconfinement : vent de liberté ! (ou pas)

Mardi, premier jour du déconfinement mais premier jour du couvre-feu. Ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un cycliste et un jogger au Bois de Boulogne à Paris. Photo d\'illustration.
Un cycliste et un jogger au Bois de Boulogne à Paris. Photo d'illustration. (STÉPHANE MILHOMME / FRANCE-INFO)

Bien quoi ? Non ? on ne chante plus ?... Vous ne sentez pas ce vent de liberté nous envahir ? Nous élever ? Nous habiter ? Non ?... Absolument pas. On est d'accord, on a clairement perdu l'esprit du 11 mai quand on s'est déconfiné la première fois. En même temps, là, on est re-déconfiné du re-confinement. Les premières fois c'est marrant, la deuxième, bof, pas trop.

Surtout qu'on a un nouveau réveil : le générique du JT de 20h ! Si vous n'êtes pas devant la télé quand ça commence, juste après la météo, ce n'est pas bien puisqu'on est déconfiné mais sous couvre-feu jusqu'à 6h du matin, sauf pour les meilleures choses de la vie, à savoir sortir le chien et travailler. On peut aussi se déplacer en journée sans remplir une attestation qu'on ne remplit déjà plus depuis deux semaines. Pour le reste....

Rien de neuf sous la flotte

Rien de neuf (pas sous le soleil) mais sous la flotte en plus. Pas de cinoche, pas de concert, pas de resto. Je suis quand même aller voir de quoi on parlait le 15 décembre dernier, il y a donc un an jour pour jour. C'était un dimanche soir et on parlait : "La grève à la SNCF va-t-elle gâcher les fêtes de fin d'année ?" Voila, c'était pas vraiment la teuf non plus hein y a un an ça fait longtemps qu'on n'a pas eu l'esprit de Noël tranquille.

Si vous pensez que tout va mal. J'ai donc pour vous des images de bonheur.
L'inauguration d'un prolongement ! Celui de la ligne du métro et de sa ligne 14 à Paris. Pour une fois qu'on prolonge autre chose que le confinement autant ne pas s'en priver ! C'était le bonheur, même toi à Mulhouse qui ne prend pas le métro, tu vas être heureux. Ouverture du rideau :

Que du bonheur ! Même Jean Castex, présent à l'inauguration, avait l'air détendu en parlant du chantier terminé. Mais la métaphore suivante ne va pas vous plaire : "Les trois tunneliers qui ont oeuvré dans des conditions géologiques très difficiles. J'aime beaucoup les tunneliers." Voila ! Le Premier ministre adore les tunneliers. On comprend mieux pourquoi nous on ne voit pas le bout de ce tunnel. Bref, joyeux Noël !

Un cycliste et un jogger au Bois de Boulogne à Paris. Photo d\'illustration.
Un cycliste et un jogger au Bois de Boulogne à Paris. Photo d'illustration. (STÉPHANE MILHOMME / FRANCE-INFO)