Mômes trotteurs, France info

Mômes trotteurs. Découverte d'Argelès-sur-Mer, épisode 2 avec Alice, Jules et Marilou

Argelès-sur-Mer est la première station touristique du département des Pyrénées-Orientales. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alice, Marilou et Jules face à la crique de Porteils, à Argelès-sur-Mer
Alice, Marilou et Jules face à la crique de Porteils, à Argelès-sur-Mer (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Située entre mer et montagne à 25 km au sud de Perpignan, au pied du massif des Albères dans les Pyrénées-Orientales, Argelès-sur-Mer possède 10 km de plages, un village traditionnel et les deux réserves naturelles du Mas Larrieu et de la forêt de la Massane.

"Là-bas, on voit toute la plage de Canet et le port d’Argelès-sur-Mer.
Et ça commence par un petit tour sur le site du Racou "entre terre et mer", où "volent des rapaces et vivent des serpents et petites grenouilles qui tiennent dans la main".

Sur le site du Racou.
Sur le site du Racou. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis Alice, Jules et Marilou, 10 ans, nous emmènent sur la crique de Porteils. Cette zone protégée est interdite aux bateaux. "C’est une plage de cailloux, si vous voulez plonger depuis les roches, on vous conseille de mettre des chaussures d’eau."

Le château de Valmy, à Argelès-sur-Mer
Le château de Valmy, à Argelès-sur-Mer (D.Solé)

À quelques encablures en voiture, le site du château de Valmy

 "Il y a le vin de Valmy, car on peut voir plein de vignes autour de nous." Et Marilou de préciser : "Le château de Valmy a une architecture Art nouveau, il a été rénové il y un ou deux ans. Et il fait chambre d’hôtes. Bon, pour les prix c’est aïe, aïe, aïe… Il s’y passe plein de choses, c’est ici qu’est organisé le festival Les Déferlantes (du 5 au 8 juillet 2019) il est très connu. Chaque artiste a une heure pour chanter. Par exemple t’as Renaud, Calogero…"

Et leur artiste préféré du moment ? "Renaud !" lance sans hésiter Marilou. Pour Alice et Jules c’est plutôt... "Kendji Girac. Il parait qu'il a un mobile home à Argelès."

Estaca, une chanson sur la lutte pour la liberté

Et quand on demande s’ils connaissent une chanson qui définit Argelès, Marilou s’empresse de fredonner, Estaca. Une chanson en catalan composée par le chanteur Lluís Llach en 1968 durant la dictature du général Franco en Espagne. 

"[...] L’avi Siset em parlava de bon matí al portal, mentre el sol esperàvem i els carros vèiem passar. Siset, que no veus l’estaca a on estem tots lligats? Si no podem desfer-nos-en mai no podrem caminar ! [...]"
"Ça symbolise la lutte pour la liberté sous Franco. Les prisonniers étaient attachés à un pieu. Ça veut dire ici que, si on tire tous d’un côté et de l’autre, au bout d’un moment on finira par être tous libérés, ça représente bien la Catalogne."

Alice, Marilou et Jules, nos trois guides à Argelès-sur-Mer.
Alice, Marilou et Jules, nos trois guides à Argelès-sur-Mer. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

En vadrouillant, on aperçoit la tour de la Massane, "c’est une tour construite au départ pour surveiller l’Espagne, en cas d’attaque. Elle est faite avec de la pierre comme avant."

Alice, Jules et Marilou aiment randonner

Et autour d’Argelès-sur-Mer, ils nous conseillent de crapahuter sur le sentier de la Vaill. "Il y a des vaches partout ! Elles ont la même couleur que les rochers du coup, tu crois que c’est un gros rocher, et en fait non, c’est une vache ! On peut aussi faire des raquettes autour du lac des Bouillouses, à 120 km d’Argelès, on peut venir en hiver, on sait qu’il y a moins de monde. Ensuite après, on peut redescendre par le train jaune. Et c’est super."

Sans oublier Collioure, "c’est un très beau village juste à côté de la mer avec un très beau clocher, franchement c’est à voir. Il y a les chemins de l’eau au col des Gascons (au-dessus de Banyuls-sur-Mer), c’est une super randonnée que j’ai faite avec le club nature d’Argelès et y a pas de bouses de vaches !" rigole Jules.  

Alice, Marilou et Jules face à la crique de Porteils, à Argelès-sur-Mer
Alice, Marilou et Jules face à la crique de Porteils, à Argelès-sur-Mer (INGRID POHU / RADIO FRANCE)