Reprise économique, propositions choc de Marine Le Pen... Les Informés du matin du jeudi 9 septembre 2021

écouter (7min)

Tous les matins, les informés débattent sur franceinfo des sujets qui feront ou font l'actualité du jour.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le plateau des Informés du matin jeudi 9 septembre 2021. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Autour de Marc Fauvelle et Renaud Dély pour décrypter l'actualité du jeudi 9 septembre : Pascal Jalabert, rédacteur en chef du bureau d'information général du groupe Ebra et Fanny Guinochet, chroniqueuse économie sur franceinfo.

Les thèmes : 

- La crise économique aura-t-elle vraiment lieu ? Selon les dernières statistiques de l'Insee, la croissance en 2021 atteindra un taux record de 6,5%. Sur le front de l'emploi aussi, les nouvelles sont relativement bonnes puisque certains secteurs comme la logistique, la santé, le tourisme, l'hôtellerie-restauration ont de fort besoin de recrutement. Un contexte qui fait dire au Premier ministre Jean Castex : "La reprise est là." Il s'agit en réalité d'un effet de rattrapage, puisque l'économie qui était l'arrêt en plein coeur de la crise sanitaire 2020 retrouve son niveau d'avant crise. La question désormais est de savoir si cette reprise est durable. 

- Encore une nouvelle Marine Le Pen ? En cette rentrée, Marine Le Pen accuse une baisse de popularité dans les sondages, avec seulement 20% des intentions de vote à l'élection présidentielle de 2022. La candidature probable du polémiste de CNews Eric Zemmour, crédité d'autour de 8% des suffrages, fait également de l'ombre à la présidente du Rassemblement national. Pour se démarquer de son concurrent potentiel, dans une interview au Figaro parue mercredi 8 septembre, Marine Le Pen avance deux propositions choc, destinées selon elle à redonner du pouvoir d'achat aux Français : privatiser l'audiovisuel public et nationaliser les autoroutes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les informés du matin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.