franceinfo les informés, France info

Les Informés. Wallerand de Saint-Just : la mise en examen de Marine Le Pen pour diffusion d’images violentes est "scandaleuse et inacceptable"

Les Informés de franceinfo ont évoqué jeudi la mise en examen de Marine Le Pen pour diffusion d'images violentes. La présidente du Front National est poursuivie pour avoir relayé en 2015 sur twitter des photos d'exactions du groupe Etat islamique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Autour de Jean-Mathieu Pernin, les Informés de franceinfo du jeudi 1er mars étaient : Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN au Conseil régional d’Ile-de-France ; Jacky Isabello, communicant, cofondateur de l’agence CorioLink ; Jannick Alimi, rédactrice en chef adjointe au service Politique du Parisien/Aujourd'hui en France et François Reynaert, journaliste à L’Obs et écrivain, auteur de « La Grande histoire du monde » qui vient de paraître au Livre de Poche.

L'Extrait. Les Informés de franceinfo sont revenus jeudi 1er mars sur la mise en examen de Marine Le Pen pour diffusion d'images violentes. La présidente du Front Nationale est poursuivie pour avoir relayé sur twitter en 2015 des photos montrant des tortures infligées par Daech. Pour Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN au Conseil régional d’Île-de-France, Marine Le Pen n'a fait que répondre "à une provocation assez insupportable." La présidente frontiste a publié ces photos après que le politologue Gille Kepel a comparé le FN au groupe Etat islamique (dans une interview donnée à Jean-Jacques Bourdin). Wallerand de Saint-Just a ensuite insisté sur le fait que ces "images de Daech sont quasiment en libre-accès." Et puis, selon cet avocat de profession, "cette infraction n’existe que si les images violentes ou pornographiques sont destinées aux mineurs." Wallerand de Saint-Just a conclu en estimant que "le fait que Marine Le Pen soit poursuivie pour cela est tout à fait scandaleux et inacceptable".