franceinfo les informés, France info

Les Informés. Réforme d'Emmanuel Macron : "Ce qui se dessine, c'est un laminage du Code du travail"

Les Informés de franceinfo ont examiné mercredi la plainte d'une Parisienne contre l'État : elle le considère responsable de la pollution dont elle est victime. Ils ont également disséqué les dernières fuites concernant les réformes du Code du travail.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Code du travail dans les mains de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à l\'Élysée, le 23 mai 2017. 
Le Code du travail dans les mains de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à l'Élysée, le 23 mai 2017.  (PAUL BARLET / LE PICTORIUM / MAXPPP)

L'État est-il responsable de la pollution ? 

Pour la première fois en France, une victime de la pollution porte plainte contre l'État. L'habitante de Paris reproche à l'administration de ne pas avoir respecté les normes de qualité de l'air. "C'est défendable sur le plan moral, on comprend parfaitement qu'elle se lance dans une procédure comme celle-là." a commencé Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de lexpress.fr. Mais il s'est interrogé sur la pertinence d'une telle plainte : "Est-ce que c'est utile en France ? Tout ce que je vois jusqu'à présent, c'est que ça ne sert à rien, et c'est ça qu'il faut changer" a-t-il déploré, en prenant comme exemple les procès contre l'amiante : "ça fait trente ans que ces pauvres gens meurent du cancer et que de procédures en procédures, ils perdent et ne touchent rien." 

Il faudrait des recours collectifs : mettre ensemble des gens qui ont les mêmes problèmes et additionner leur puissance pour aller en justice. Ça, ça serait utile.

Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de lexpress.fr

à franceinfo

"Je trouve ça totalement triste et pathétique" a poursuivi Audrey Goutard, chef adjointe du service Enquêtes/Reportages de France 2"Évidemment cette plainte n'a aucune chance d'aboutir parce que les causes sont multifactorielles. Mais c'est surtout l'échec total du lobbying politique des écologistes. Aujourd'hui ces associations sont obligés de se tourner vers du juridique." Pour elle, la faute est du côté des défenseurs de la planète, qui n'ont pas réussi "à convaincre les politiques d'avancer sur ces problèmes."

Réforme du Code du travail

"Ce qui se dessine, c'est un laminage du Code du travail" a dénoncé Caroline Mécary, avocate et conseillère de Paris. "Si on suit ce qui a été publié dans Libération, la classe moyenne française a du soucis à se faire". Le quotidien a dévoilé mercredi 7 juin "ce que prépare vraiment le gouvernement" avec ses réformes. Selon elle, "dire qu'il faut flexibiliser, et que le chômage est dû au Code du travail, c'est insensé". 

On se retrouvera avec une classe de CSP++ et des pauvres précaires

Caroline Mécary, avocate et conseillère à Paris

à franceinfo

"J'ai confiance dans le dialogue social, je pense qu'il n'y a pas de fatalité à ce que l'on ne s'entende pas dans ce pays, entre les partenaires sociaux et l'exécutif", lui a répondu Pierre Person, candidat LREM dans la 6ème circonscription de Paris, et conseiller politique d’Emmanuel Macron. Mais Caroline Mécary n'y croit pas : "Quand vous avez un gouvernement qui a la majorité au gouvernement, il fera exactement ce qu'il a décidé de faire. Il amendera peut-être à la marge, mais ça sera cosmétique"

Le Code du travail dans les mains de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à l\'Élysée, le 23 mai 2017. 
Le Code du travail dans les mains de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à l'Élysée, le 23 mai 2017.  (PAUL BARLET / LE PICTORIUM / MAXPPP)