Les informés de franceinfo, France info

Les informés. "Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, ne la laissez pas toute seule"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont revenus lundi sur la vidéo d'une étudiante frappée par un homme en pleine rue et largement partagée sur les réseaux sociaux. Fatima El Ouasdi, militante féministe, aimerait que "les témoins d'agressions se réveillent et aillent parler aux femmes".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, ne la laissez pas toute seule\", dit Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l\'association Politiqu\'elles.
"Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, ne la laissez pas toute seule", dit Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l'association Politiqu'elles. (FRANCEINFO)

La vidéo a été visionnée plus d'un million de fois, rien que sur Facebook. Le 25 juillet, Marie Laguerre, une étudiante de 22 ans, a posté sur son compte  la séquence de son agression en pleine rue à Paris. Un geste qui "permet de mettre en lumière le fait que les femmes ne se sentent pas en sécurité dans les rues", explique la jeune femme. Pour Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l’association Politiqu’elles, "quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, allez lui parler, ne la laissez pas toute seule".

L'extrait

franceinfo : Pourquoi en est-on encore là en 2018 ?

Fatima El Ouasdi : Des études sociologiques prouvent que l'homme occupe beaucoup plus l'espace public que la femme. La nuit, elles changent de trottoir quand elles voient un homme derrière elles. Ce sont des réflexes. On a tellement intériorisé le sexisme qu'on a du mal à s'en défaire. C'est un problème de toute la société. Cette affaire m'a touchée parce que pour une fois, on voit une jeune femme qui a répondu car elle a eu le courage de le faire. Ce n'est pas le cas de toutes les femmes car souvent elles baissent la tête parce qu'elles ont peur. J'aimerais que les témoins des agressions se réveillent. Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, allez lui parler, ne la laissez pas toute seule. Quand vous êtes une femme, n'hésitez pas à répondre par l'absurde, moi c'est ce que je fais. En général, en face, ce sont des gens assez paumés et quand on a un petit peu de répondant, ils s'arrêtent tout de suite.

Les invités

Antoine Colonna, journaliste à Valeurs actuelles

Patrice Moyon, journaliste à Ouest-France

Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football

Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l’association Politiqu’elles

\"Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, ne la laissez pas toute seule\", dit Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l\'association Politiqu\'elles.
"Quand vous voyez une femme se faire embêter dans la rue, ne la laissez pas toute seule", dit Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l'association Politiqu'elles. (FRANCEINFO)