Cet article date de plus de quatre ans.

Les Informés. "On surjoue l'indignation" après la décision prise par Donald Trump de sortir de l'Accord de Paris

écouter (27min)

Les invités des "Informés de franceinfo" sont revenus, vendredi soir, sur la décision de Donald Trump de sortir de l'Accord de Paris ainsi que sur la réponse d'Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump, le 2 juin 2017, à Washington. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Climat : et si Trump avait raison ?

La décision est tombée jeudi 1er juin. Les États-Unis quittent l'Accord de Paris. Si cette décision prise par Donald Trump a suscité l'indignation, elle a aussi été tempérée par les invités des Informés de franceinfo, vendredi 2 juin. "Heureusement, Donald Trump, ce n'est pas l'Amérique, a lâché l'éditorialiste à Sud-Ouest Bruno Dives. Il a quand même choisi la voie la plus lente pour sortir de l'accord". Cette sortie sera effective à partir de 2020, dans quatre ans, comme les élections américaines. "Il y a un message de communication avant tout. Il fait un message en direction des 40% d'Américains qui le soutiennent, car il est dans une situation plutôt compliquée au niveau de la politique intérieure", a rappelé Soizig Quéméner, rédactrice en chef politique de Marianne.

Emmanuel Macron, peut-il sauver la planète ?

La réponse à Donald Trump ne s'est pas fait attendre. "Make our planet great again". Le slogan est signé du président français, Emmanuel Macron. Le message, qui détourne le slogan de Donald Trump "Make America great again", a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux, cependant, "c'est un triple coup de maître, car il y a la réactivité. Il est le premier à réagir. Il prend le leadership européen face aux États-Unis. Le troisième coup, et c’est le plus formidable, il s’adresse aux Américains", a détaillé Bruno Dives, éditorialiste à Sud-Ouest, vendredi soir.

>>> Retrouver l'émission dans son intégralité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.