Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Maintien du prélèvement à la source : avec son retrait, "il y avait le couac le plus important de ces 15 dernières années"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont revenus, mardi soir, sur l'annonce du Premier ministre Edouard Philippe du maintien de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source en janvier 2019.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP, le 4 septembre 2019
Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP, le 4 septembre 2019 (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Edouard Philippe a annoncé, mardi 4 septembre, le maintien du prélèvement à la source. Après une semaine d'hésitations de l'exécutif, le Premier ministre a assuré que "l'impôt sur le revenu sera prélevé à la source au 1er janvier 2019", le sujet sur lequel les invités des "Informés de franceinfo" sont revenus, mardi soir.

L'extrait

franceinfo : Êtes-vous surpris par le maintien du prélèvement à la source en janvier 2019 ?

Frédéric Dabi : Maintenir cette réforme, c’est s’enlever un risque d’opinion majeur. Le retrait de cette réforme, c’était la perte de, peut-être, ce qu'il reste comme dernier atout dans l’opinion pour Emmanuel Macron : à savoir la capacité réformatrice. On a vu une sorte de banalisation de son image avec l’affaire Benalla, une banalisation parce qu’il n’a pas de résultats comme ses prédécesseurs. Il y avait un risque majeur. Surtout, il y avait, sans doute avec le retrait de cette réforme, le couac le plus important de ces 15 dernières années.

Les invités

Marion Mourgue, grand reporter au service politique du Figaro.

Thomas Clay, professeur de droit à la Sorbonne, ancien président de la Haute autorité de la primaire de la gauche.

Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP.

Agathe Cagé, présidente de l'agence de conseil Compass Label.

Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP, le 4 septembre 2019
Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP, le 4 septembre 2019 (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)