En road trip au Mexique avec Sébastien Corolleur

écouter (5min)

Bien loin des hôtels tout confort où ce steward séjourne quand il travaille, il aime s'aventurer dans des contrées sans savoir parfois où il va dormir. Et à l’automne dernier, il est parti explorer l’ouest du Mexique pendant six semaines avec une amie. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Notre baroudeur a voyagé à bord d'une petite estafette entre Guadalajara et Puerto Vallarta à travers les paysages d’agaves, essentielles à la production de la téquila. Avec les volcans en fond. (SEBASTIEN COROLLEUR)

Depuis la ville de La Paz, Sébastien a parcouru 175 km à scooter, sur des routes toutes droites sans station-service. L’objectif ? Rejoindre le parc naturel de Cabo Pulmo, un paradis pour les plongeurs, "super écoresponsable, avec une belle qualité des plongée où l'on découvre la faune, les requins mako énormes de 4,5 mètres de long." Chance suprême, il a entendu le chant des baleines !

Cabo pulmo et sa réserve de plongée ouverte en 1995. Dans ce plus bel aquarium du monde, selon Cousteau, on entend les baleines qui mettent bas chanter. (SEBASTIEN COROLLEUR)

Il a ensuite rejoint en ferry la ville de Los Mochis, puis a roulé en direction du nord jusqu’à El Fuerte, où il a été séduit par le musée de l’histoire de la révolution mexicaine.  

En remontant vers le nord-est, il a ensuite pris la direction de Creel et là: un décor de western ! Il s'est baladé en quad. Autre temps fort, son voyage à bord d'un train pas comme les autres : El Chepe qui mène à Chihuahua. "On a pris la 1ère classe pour environ 80 euros et observé depuis le dernier wagon sur une terrasse roulante le coucher de soleil. Magique!"

El chepe express, dernier train passager au Mexique. (SEBASTIEN COROLLEUR)

Par la suite, après 25h de bus, cap sur Mexico City, où il a découvert la fête des morts. Et notamment le quartier Coyoacan, où a résidé jadis l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo. "Les familles mangent dans les cimetières où les tombes sont très fleuries. L'atmosphère est très festive. On assiste à un défilé gigantesque dans les rues, avec des habitants costumés et maquillés avec des représentations de têtes de mort."

La fête des morts à Mexico City. (SEBASTIEN COROLLEUR)

Autre choc, la ville de Puebla et ses trois volcans actifs dont le Popocatepelt, deuxième plus haute montagne du pays avec 5 426 mètres d’altitude. "C'est stupéfiant de beauté !".

Après une halte dans la cité portuaire de Veracruz, il a rejoint en bus la ville de Bacalar et sa baie aux sept couleurs qu'il a pu admirer lors d’une croisière en voilier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.