Cet article date de plus de dix ans.

Sommet de Durban : l'urgence climatique

écouter
C'est aujourd'hui que s'ouvre à Durban, en Afrique du Sud, le sommet mondial sur l'avenir de la planète. Les 190 pays présents vont-ils enfin réussir à se mettre d'accord sur un plan pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La crise économique mondiale fait patiner les négociations. Les ambassadeurs des pays présents à Durban veulent chacun préserver leurs économies fragiles, leurs emplois et leur industrie.

Dans ce contexte, le réchauffement climatique a du mal à reprendre sa place au centre du débat. Pourtant, selon les scientifiques, il y a urgence.

Jean Jouzel est climatologue et vice-président du GIEC. Pour lui, le constat est sans appel. Les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer à partir de 2015. Sinon, il faudrait s'attendre à des étés comme celui, caniculaire, de 2003, une année sur deux dans la seonde partie de 21ème siècle.

Anne Laure Barral a rencontré des spécialistes pour France Info. Serge Lepeltier , ambassadeur de la France dans les négociations du Durban sur le climat : "Lutter contre le changement climatique c'est travailler pour un développement économique durable. "

Le climat est pris en otage par les Etats Unis et la Chine, les deux principaux pollueurs de la planète. Avec l'Inde, ils représentent à eux trois la moitié des émissions de CO2 de la planète.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.