Cet article date de plus de dix ans.

Le revival des revues BD

" Professeur Cyclope ", " AARGGG ", " Mauvais esprit ", " la Revue Dessinée ", " Papier " ...Les revues BD que l'on croyait d'un autre âge reviennent en force. En librairie et sur les écrans.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (©)

Il y a deux ou trois ans, les revues de BD n'existaient plus ou presque.

Aujourd'hui, ça se
bouscule. "Professeur Cyclope", "AARGGG",
"Mauvais esprit", "la Revue Dessinée", "Papier", les nouveautés sont nombreuses ces derniers mois et plus encore en cette rentrée de septembre.

Les revues BD avaient donc disparu ?

L'âge d'or était bel et bien
derrière nous. "Le journal de Tintin", le magazine "Pilote",
"Pif gadget", "A suivre", "Métal Hurlant"  tiraient à plusieurs centaines de milliers
d'exemplaires dans les années 1960, 70 et 80. Tous ces titres n'existent plus.  Ceux qui demeurent, "Spirou" ou "Le
journal de Mickey" vendent beaucoup moins. La consommation d'images a changé. Maintenant,
elle est immédiate. Elle passe par Internet et les jeux vidéo. Et on ne peut
plus attendre une semaine ou un mois la suite d'une histoire dessinée.

Pourquoi ce renouveau ?

Parce que c'est le bon
moment.  D'abord, de nouvelles familles
d'auteurs apparaissent avec des projets communs. Et les revues sont souvent
nées, historiquement, de la volonté des
auteurs. "Pilote", "L'Echo des savanes", "Fluide
glacial" étaient déjà des projets d'auteurs. Et puis, il devient
difficile pour un jeune auteur de faire ses gammes. Dans une revue, il est plus
facile d'être jugé sur quelques pages. Enfin, les jeunes auteurs ont des idées
pour se saisir des nouvelles technologies.

L'avenir de la BD passerait-il par Internet ?

Une partie de son avenir, oui.
C'est le pari de l'équipe de "Mauvais esprit"  qui propose sur écran,
chaque semaine,  des gags, le plus
souvent en strips, en quelques cases. C'est vite lu et on sourit. Pour 1,5€ le
numéro et 9€ pour 12 semaines.

Internet encore... "Professeur Cyclope" est
une revue numérique beaucoup plus copieuse. Elle a
fait le choix de la fiction, des récits et c'est ici que l'on trouve les
tentatives les plus intéressantes en matière d'usage des images numériques. Sur
l'écran de l'ordinateur, ou mieux encore sur une tablette, les BD jouent avec des techniques comme le scrolling
–déjà bien connu... on fait défiler les images avec la souris ou le doigt...-  ou le turbo média: là les images s'animent. C'est
une nouvelle manière de raconter.

Dans l'équipe de "Professeur
Cyclope",  on trouve des auteurs 
comme Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle, Vehlman, Perdrosa, Brüno. La
revue, mensuelle, revendique 900 abonnés. Il en faudra plusieurs milliers pour
qu'elle soit rentable. Pour l'instant, Arte finance le développement.

Les nouvelles revues ont-elles totalement déserté le
papier ?

Non, pour preuve, aujourd'hui
même arrive en librairie "Papier", la nouvelle revue lancée par les
éditions Delcourt. Là encore un auteur et non des moindres dirige l'orchestre: Lewis Trondheim, grand prix d'Angoulême bien connu des lecteurs assidus.

La revue a fait le choix du format manga, et du noir et blanc. "Papier"
sera une revue trimestrielle de 192
pages pour 9€95. Pour découvrir des auteurs
américains, italiens, canadiens, mais aussi des Français comme Bastien
Vivès ou Lewis Trondheim lui-même.

Le papier, c'est aussi le choix de " la Revue Dessinée ",
dont France Info est partenaire.

Et pour cause, c'est la revue
du reportage en bande dessinée. Avec des auteurs comme Frank Bourgeron,
Kris (qui a eu le prix France info de la BD de reportage), Sylvain Ricart et
bien d'autres. L'idée, c'est de parler du réel en BD, et d'en parler
sérieusement. Du coup, on n'hésite pas à marier des dessinateurs et des
journalistes.

" La Revue Dessinée ", trimestrielle, en librairie. Elle coûte 15€ pour 226 pages. Elle a
aussi un double numérique... dont on parlera sur France Info tous les 15
jours, le vendredi matin dans l'hyper revue de
presse
d'Olivier Emond.

Encore un mot, pour
vous dire que Fluide Glacial prend du poids. La revue d'humour et bandes
dessinée grossit d'une vingtaine de pages ce mois-ci. La revue de l'Association, Lapin, fait peau neuve et s'appelle désormais Mon Lapin. Enfin Spirou continue à
fêter ses 75 ans avec un grand tour de France, de Suisse et de Belgique. Et l'on apprend que les éditions Dupuis sont associées à l'ouverture d'un parc à
thèmes avec les personnages de Spirou dans la vallée du Rhône, à une vingtaine de kilomètres d'Avignon, en 2015.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.