Le zoom culture, France info

La Grande guerre à travers la bande dessinée

Le centenaire de centenaire de 14-18 vaut à Jacques Tardi de voir son travail exposé à partir de ce jeudi à la Cité Internationale de la Bande dessinée à Angoulême dans le cadre du 41e festival International de la BD. Le centenaire de centenaire de 14-18 vaut à Jacques Tardi de voir son travail exposé à partir de ce jeudi à la Cité Internationale de la Bande dessinée à Angoulême dans le cadre du 41e festival International de la BD.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Tardi et la Grande Guerre, cela tient de l'évidence, presque du pléonasme. C'était la guerre des tranchées  ou Putain de guerre  avec l'historien Jean-Pierre Verney ont marqué les esprits. C'est il y a 40 ans que Tardi travaille pour la première fois sur la guerre, pour le magazine Pilote que dirigeait René Goscinny.

Exposition Tardi et la Grande guerre , à Angoulême

D'autres évocations de 14-18 à Angoulême

Dans la salle que l'on appelle le vaisseau Moebius à la Cité de la BD, il ne faudra pas manquer l'exposition consacré à Gus Bofa, l'un des dessinateurs français les plus importants de la première moitié du XXe siècle.

Grièvement blessé au front Bofa n'aura de cesse de dessiner avec ironie l'horreur de la grande boucherie. Emmanuel Pollaud-Dulian vient de signer une monumentale biographie de l'artiste : Gus Bofa, l'enchanteur désenchanté , aux éditions Cornélius.

Ces dernières années, ont été remarquées :

Notre Mère la guerre , de Kris et Maël aux éditions Futuropolis

La guerre des lulus , de Hardoc et Régis Hautière, aux éditions Casterman

Une approche plus étonnante : celle de Xavier Dorison et Henrique Breccia avec leur série Les Sentinelle et leurs surhommes.

La guerre de 14-18 vu du côté anglais , avec La grande guerre de Charlie , de Pat Mills et Joe Colquhoun, elle court sur des centaines de pages, et elle est éditée en France par Delirium.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)