Le zoom culture, France info

Brigitte Fontaine, vieille dame indigne depuis toujours

La chanteuse sort son nouvel album, "J'ai l'honneur d'être" et Bertrand Dicale revient sur son statut singulier dans la chanson française : une pythie de la liberté de penser à rebrousse-poil.

(©)

Cette semaine est sorti le nouvel album de Brigitte Fontaine, J'ai l'honneur
d'être
. Et c'est une fois de plus un moment réjouissant. C'est un album gourmand,
un album féroce, un album particulièrement musqué. On retrouve une chanteuse qui
ne recule devant rien, et qui nous parle de ce qui l'intéresse le plus – c'est-à-dire
elle-même.

Et c'est quand même rassurant de se dire qu'il y a dans ce pays des chanteuses
capables de ne pas jouer à l'artiste modeste, capables de ne pas nous raconter
à nous, public, uniquement des sensations que nous connaissons déjà. Brigitte
Fontaine ne chante jamais qu'il est fatiguant de se lever le matin pour aller
bosser ou que c'est très émouvant de regarder un chaton qui court après sa
baballe. Elle nous chante autre chose, et souvent à rebrousse-poil.

Dans cette chronique, vous entendez des
extraits de :

Brigitte
Fontaine, Delta (2013)

Brigitte
Fontaine, Prohibition (2009)

Brigitte
Fontaine, On n'est pas des chiens (1966)

Brigitte
Fontaine, Auberge (1972)

Brigitte
Fontaine, Conne (1995)

Brigitte
Fontaine, J'aime (2013)

 

 

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez aussi retrouver sur le
site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série d'été
La Face cachée des
tubes.

Pendant le Tour de France, nous vous
avons proposé, en vingt-trois épisodes, la chronique Ces chansons qui
font le Tour.

(©)