Le vrai du faux, France info

Marine Le Pen dit-elle vrai sur les chantiers navals de Saint-Nazaire ?

La présidente du Front national dénonce une éventuelle suspension ou abandon de la commande russe de porte-hélicoptères : "Ça va être un coût faramineux pour l'emploi : c'est cinq millions d'heures de travail cette commande et c'est quatre mois complet de plein emploi à Saint-Nazaire." Vrai ou faux ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Pour la présidente du Front national, si la France annule la commande de navires russes cela aura "un coût faramineux pour l'emploi" © Maxppp)

Les cinq millions d'heures de travail dont parle Marine Le Pen correspondent à l'estimation faite avant le début du chantier en 2012. Depuis, la construction a bien avancé à Saint-Nazaire. Sur les deux porte-hélicoptères de type Mistral, le premier est désormais terminé à quelques réglages près. Quant au second, d'après les syndicats, il nécessite encore une petite année de travail avec jusqu'à 400 personnes mobilisées.

A lire aussi ►►► La France peut-elle suspendre ou annuler la vente de navires militaires à la Russie ?

Il reste donc au maximum 600.000 heures de travail. On est loin des cinq millions annoncés par Marine Le Pen. Quant au quatre mois de plein emploi, ils ne tiennent pas non plus au vu de la baisse de charge de travail liée à l'avancée du chantier.

"35 millions d'heures de travail" à venir

Donc pas de "coût faramineux pour l'emploi ". Les 2.100 salariés des chantiers et quelque 4.000 sous-traitants vont d'ailleurs avoir beaucoup de travail ces prochains mois. Vincent Groizeleau, redacteur en chef de Mer et marine. "Saint-Nazaire a engrangé de très grosses commandes ces deniers mois avec quatre paquebots géants en commande ferme. Et rien que pour ces derniers, il y a 35 millions d'heures de travail ".

Le plus numérique du Vrai du faux

Le gouvernement français réflechit à vendre La Joconde. Plusieurs articles russe, mexicains ou américains l'affirment : Paris réflechit à vendre Mona Lisa pour éponger une partie de sa dette publique, comme l'a fait le Portugal en vendant sa collection de Miro. 

D'après Telesur, la télé publique vénézuelienne, la vente de la joconde pourrait rapporter un milliard de dollars  Sauf que c'est faux. A l'origine de cette rumeur : un article de France 24 qui s'interroge sur la possibilité de faire comme le Portugal. Mais l'article le précise bien la loi interdit pour l'instant de vendre des objets des musées publics.

 

(Pour la présidente du Front national, si la France annule la commande de navires russes cela aura "un coût faramineux pour l'emploi" © Maxppp)