Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Les agriculteurs ont-ils plus de cancers à cause des pesticides comme l'affirme Ségolène Royal ?

Si les agriculteurs sont en général plutôt moins touchés par les cancers que le reste de la population, ils sont plus souvent victimes de cancers probablement liés à l'utilisation de produits phytosanitaires.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Traitement aux pesticides d\'un champs de céréales dans l\'est de la France. Illustration.
Traitement aux pesticides d'un champs de céréales dans l'est de la France. Illustration. (JEAN-PIERRE AMET / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors que des agriculteurs du syndicat FNSEA sont mobilisés mardi 8 octobre, notamment contre le projet d'interdiction d'épandage de pesticides à proximité des habitations, l'ancienne ministre socialiste Ségolène Royal est formelle sur BFMTV : les pesticides sont très nocifs pour la santé des agriculteurs. Selon elle, "dans la population agricole, le taux de cancer est bien plus élevé en moyenne que dans le reste de la population. Alors ? Il faut continuer de fermer les yeux ?" La Cellule Vrai du Faux vous explique pourquoi cette affirmation est plutôt fausse. 

Pas plus de cancers en général 

Plusieurs travaux scientifiques l'ont démontré : les agriculteurs sont autant, voire un peu moins touchés par des cancers par rapport à la population en général. C'est par exemple l'un des résultats de l'enquête Agrican qui suit depuis une petite quinzaine d'années plus de 180 000 affiliés à la Mutuelle sociale agricole (MSA). "Il n'y avait pas de différence dans l'incidence du cancer entre les membres de la cohorte et la population générale. Cependant, le risque chez les propriétaires agricoles [sans compter les ouvriers agricoles] a été réduit pour les deux sexes" sur la période 2005-2011, notent  les chercheurs du programme Agrican.

Dans le détail, l'étude Agrican montre également que certains types de cancers sont beaucoup moins fréquents au sein de la population agricole. C'est notamment le cas pour les cancers du poumon ou du larynx par exemple. L'hypothèse avancée par les chercheurs, c'est que les agriculteurs fument moins que le reste de la population.

Mais certains types de cancers plus présents 

Certains types de cancer sont au contraire beaucoup plus répandus chez les agriculteurs que dans la population en général. C'est notamment le cas des cancers de la peau. D'après les chercheurs, l'explication la plus logique réside dans le fait que les agriculteurs sont plus exposés au soleil que le reste de la population. Par ailleurs, lors d'une autre interview de Ségolène Royal lundi sur France Inter, l'ancienne ministre a précisé ses propos : "Les cancers de l'appareil génital notamment des femmes et des hommes dans le monde agricole sont bien supérieurs à la moyenne nationale. Donc il y a quand même un lien avec l'utilisation des produits chimiques en agriculture".

Elle a plutôt raison. Sur les cancers de la prostate, leur nombre est effectivement plus élevé chez les agriculteurs. "On a confirmé qu'il y avait bien plus de cancers de la prostate en milieu agricole, ce qui semble lié à l'utilisation de pesticides dans certains secteurs, mais aussi d'insecticides sur animaux, notamment dans les élevages bovins", expliquait le professeur Pierre Lebailly, coordinateur de l'étude Agrican dans un entretien au Parisien l'an dernier. Par contre, la documentation scientifique sur les cancers des ovaires ne permet pas, à l'heure actuelle, d'être aussi affirmatif que Ségolène Royal sur un lien avec l'utilisation des pesticides.

Traitement aux pesticides d\'un champs de céréales dans l\'est de la France. Illustration.
Traitement aux pesticides d'un champs de céréales dans l'est de la France. Illustration. (JEAN-PIERRE AMET / MAXPPP)