Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Oui, le nombre de titres de séjours délivrés par la France a augmenté l'an dernier

Rémi Ink passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le nombre des titres de séjour délivrés l'an dernier par la France qui seraient en augmentation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Hall d\'accueil des étrangers à la sous-préfecture de Raincy, le 29 janvier 2015.
Hall d'accueil des étrangers à la sous-préfecture de Raincy, le 29 janvier 2015. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Gilles Platret, porte-parole des Républicains, invité de franceinfo mardi 14 août, répondait à une question sur l'Aquarius, le bateau affrêté par l'ONG SOS Méditerranée. Fallait-il accueillir en France les 141 migrants présents à son bord ? Pas forcément, pour le porte-parole du parti Les Républicains :

L'année dernière, nous avons délivré 262 000 titres de séjours en France. C'est un record depuis 43 ans. Donc nous estimons qu'aujourd'hui, nous ne pouvons pas créer un nouvel appel d'air.

Gilles Platret

La France a bien délivré 262 000 titres de séjours à des étrangers l'an dernier, une hausse de 13,7% sur un an, 32 000 de plus, ce sont les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Pas uniquement pour un motif humanitaire

Dans le nombre total des titres de séjour délivrés, 40 305 personnes l'ont obtenu pour des raisons humanitaires l'an dernier. Chiffre en hausse de 35% par rapport à 2016 : 10 000 de plus. Les raisons humanitaires arrivent en troisième position des motifs, derrière l'immigration familiale, avec un peu plus de 90 000 titres de séjours délivrés et les étudiants (plus de 88 000), chiffre en forte hausse lui aussi (+19,6%). Autre forte augmentation : l'immigration économique, +20,5% par rapport à 2016, avec 27 700 titres environ.

Plus de titres de séjours mais aussi plus d'expulsions 

Les éloignements d'étrangers en situation irrégulière ont augmenté de 14,6% en 2017, avec un total de 14 859 retours forcés. Le nombre des étrangers "non-admis" aux frontières est passé de 45 000 à 85 000 l'an dernier. Les régularisations ont aussi diminué, les naturalisations également.

Le tournant des années 1970

Avant 1975, ce sont les Trente glorieuses. La France a besoin de main d'oeuvre : elle viendra d'Espagne, du Portugal, du Maroc, de la Tunisie, de l'Algérie, de l'Afrique subsaharienne. La situation économique se dégrade ensuite et des circulaires sont adoptées, visant à réduire, à contrôler l'immigration. Pas étonnant donc qu'après cette date, le nombre des titres de séjours accordés par la France ait baissé, jusqu'à l'urgence humanitaire que l'on connaît aujourd'hui. Donc oui, le nombre de titres de séjours délivrés a augmenté mais pas uniquement pour des motifs humanitaires, loin de là.

Hall d\'accueil des étrangers à la sous-préfecture de Raincy, le 29 janvier 2015.
Hall d'accueil des étrangers à la sous-préfecture de Raincy, le 29 janvier 2015. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)