Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. L’élection d’Emmanuel Macron a-t-elle vraiment été le produit d’une "circonstance exceptionnelle" ?

Gérald Roux passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, l'interview d'Emmanuel Macron sur BFMTV et Mediapart dimanche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron répondait dimanche 15 avril aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel.
Emmanuel Macron répondait dimanche 15 avril aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Emmanuel Macron répondait dimanche sur BFMTV et Mediapart aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Retour sur ce moment où Edwy Plenel affirme que le président de la République est le produit d'une "circonstance exceptionnelle", élu sans adhésion à son programme : "Vous avez eu au premier tour 18% des inscrits", commence Edwy Plenel. "Vous êtes parmi les rares personnes qui, quand il s'agit de votre serviteur, ne prend pas les votes exprimés, mais les votes des inscrits, dont acte", répond Emmanuel Macron. "On pourrait le faire, on s'amuserait à regarder la légitimité de nombre de parlementaires France insoumise qui parfois ont des chiffres qui posent problème même au deuxième tour…" , poursuit le chef de l'État.

Cet échange mérite un petit éclaircissement. Au premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron a remporté 24% des suffrages exprimés, soit 24% des gens qui ont voté ce jour-là, sans compter ceux qui ont voté blanc ou nul. En revanche, Emmanuel Macron n'a effectivement récolté que 18% des votes des personnes inscrites sur les listes électorales, rappelle Edwy Plenel. Cela fait un plus petit pourcentage que les suffrages exprimés car au premier tour, 22 % des électeurs ne sont pas allés voter.

Les députés élus avec seulement 22,4% des inscrits en moyenne

Emmanuel Macron réplique en affirmant que si on commence à regarder les pourcentages des "inscrits", comme le fait Edwy Plenel, on s'aperçoit que des députés France insoumise ont été élus encore plus faiblement au second tour des législatives. Et cela, c'est vrai. Au second tour des élections législatives, le 18 juin dernier, l’abstention a été record en France : seuls 42% des électeurs inscrits sont allés voter. En moyenne, les députés de l'Assemblée ont été élus avec seulement 22,4% des "inscrits". Mais pour certains, c'est encore plus faible, notamment dans le camp de la France insoumise. Eric Coquerel a ainsi été élu par seulement 15,5% des inscrits de sa circonscription en Seine-Saint-Denis. Même score pour Stéphane Peu. Clémentine Autain, elle, totalise 17,5% des inscrits.

Un candidat LREM élu avec moins de 10% des inscrits

Notons cependant que quelques députés de La République en marche ont, eux-aussi, été élus "petitement". C’est ainsi le cas dans deux circonscriptions du Val-de-Marne, où des candidats En Marche ont été élus à l'Assemblée avec 17% des inscrits. Idem pour une circonscription de Seine-et-Marne. Il y a même un candidat En Marche qui a été élu avec moins de 10% des inscrits (9,82%) : le député des Français de l'étranger pour l'Amérique du Nord.

Emmanuel Macron répondait dimanche 15 avril aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel.
Emmanuel Macron répondait dimanche 15 avril aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)