Cet article date de plus d'un an.

Le vrai du faux. La France est-elle vraiment moins responsable du réchauffement climatique que la Chine, comme l'affirme François-Xavier Bellamy ?

D'après le député européen Les Républicains, l'impact de la France sur les émissions de gaz à effet de serre mondiales est négligeable comparé à celui de la Chine. Vrai ou faux ?

Article rédigé par franceinfo - Mathilde Bouquerel
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 81 min
Le député européen Les Républicains François-Xavier Bellamy à Angers le 3 septembre 2022. (FREDERIC PETRY / HANS LUCAS)

Selon le député européen Les Républicains François-Xavier Bellamy, la France serait moins responsable du réchauffement climatique que la Chine. D'après lui, peu importe les efforts que fera Paris pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, cela ne changera pas grand-chose tant que Pékin continuera à en émettre autant. "Depuis 1990, la France a diminué de 20% ses émissions de gaz à effet de serre. La Chine les a triplé", affirme-t-il. "Donc le sujet il est dans la mondialisation, et dans le rééquilibrage de la mondialisation."

En réalité, cette affirmation manque beaucoup de contexte. D'abord, ce qui est vrai, ce sont les chiffres. Ils viennent d'un cabinet américain indépendant : Rhodium Group. Tous les ans, ce cabinet publie un rapport sur les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, et dans son dernier rapport, effectivement, le cabinet observe qu'en 30 ans, la Chine a multiplié ses émissions de gaz à effet de serre par trois. Juste avant la crise sanitaire, elle était même la première émettrice de carbone au monde avec près d'un tiers des émissions à elle toute seule. Sauf que ce rapport ne prend pas en compte un facteur très important : ce qu'on appelle les "émissions importées".

La France, pays importateur de carbone

Il s'agit des émissions de gaz à effet de serre liées aux marchandises qu'un pays importe, comme le smartphone que vous avez dans votre poche. Il y a de fortes chances pour qu'il ait été produit hors de France et même hors d'Europe, en Chine notamment. Si on considère les émissions importées, la France produit un peu moins de 5 tonnes équivalent carbone par habitant. En Chine, c'est moins de 2 tonnes. C'est ce qu'on trouve dans le dernier rapport du Haut Conseil pour le Climat.

Ce rapport observe que les émissions importées pèsent de plus en plus lourd dans l'empreinte carbone d'un pays. Depuis 1995, leur part a augmenté de 78% si bien qu'aujourd'hui, plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre de la France (53% exactement) sont dues à ses importations. Autrement dit, si on comptait les émissions importées dans l'empreinte carbone de l'hexagone, la note serait beaucoup plus salée !

Sans compter, comme l'explique le cabinet Rhodium Group, qu'un pays comme la Chine n'est devenu l'un des principaux responsables du réchauffement climatique que très récemment : dans les années 60. Toujours selon lui, les pays développés comme la France, eux, émettent des gaz à effet de serre depuis le XVIIIe siècle. Le réchauffement climatique d'aujourd'hui est donc plutôt lié à notre activité passée.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.