Jean-Luc Mélenchon dit-il vrai sur les Premiers ministres nommés alors qu'il n'étaient pas députés ?

écouter (4min)

Le leader de la France insoumise affirme que six Premiers ministres de la VeRépublique n’étaient pas députés quand ils ont été nommés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon le 9 mai 2022. (FRANCEINFO)

Jean-Luc Mélenchon affirme haut et fort qu'il brigue le poste de Premier ministre en cas de victoire de la gauche aux élections législatives de juin. Mais il ne souhaite pas être à nouveau député. Ce n’est pas un problème pour lui car, dit-il sur franceinfo, "six Premier ministres sur 24" l'ont été sans avoir été députés dans l’histoire de la Ve République. Cette affirmation est fausse car ce sont … sept Premiers ministres qui n’étaient pas députés au moment de leur nomination.        

Et cela a commencé très tôt puisque le premier Premier ministre de la Ve République, Michel Debré, n'était pas issu des rangs de l'Assemblée nationale quand il a été nommé par Charles de Gaulle en 1959. L'"homme de la constitution" ne sera député que quelques années plus tard. Même schéma pour George Pompidou, deuxième Premier ministre de De Gaulle. Il n'était pas député et était même quasiment inconnu des Français quand il a été nommé en 1962. Il était au Conseil constitutionnel. Un peu plus tard, Raymond Barre n’est pas député non plus quand Valéry Giscard d’Estaing le choisit en 1976. Inconnu du grand public, VGE le présente aux Français en disant qu'il est "le meilleur économiste de France".  

Après l'an 2000  

Le phénomène du Premier ministre "non député" réapparaît après l’an 2000. Ainsi, Jean-Pierre Raffarin est sénateur quand Jacques Chirac le choisit en 2002. Son successeur en 2005 Dominique de Villepin n’a jamais été, et ne sera jamais, ni député ni sénateur. François Fillon n’est pas député au moment où il est nommé par Nicolas Sarkozy en mai 2007, mais sénateur. Enfin, quand Emmanuel Macron le nomme en 2020, Jean Castex n’est pas député, mais juste maire de la commune de Prades, dans les Pyrénées-Orientales. Quasi-inconnu, avant d'être le "Monsieur déconfinement" du gouvernement, puis le dernier Premier ministre du quinquennat.      

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.