Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. En Allemagne, la veuve du prix Nobel chinois Liu Xiabo accueillie grâce à Angela Merkel

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Aujourd'hui, la première sortie à l'étranger de la chinoise Liu Xia, la veuve du prix Nobel Liu Xiaobo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Liu Xia, veuve du Prix Nobel Liu Xiaobo, à Vantaa (Finlande), le 10 juillet 2018.
Liu Xia, veuve du Prix Nobel Liu Xiaobo, à Vantaa (Finlande), le 10 juillet 2018. (JUSSI NUKARI / LEHTIKUVA)

Elle est arrivée à l’aéroport d’Helsinki mardi dernier, a souri aux journalistes avant de reprendre un avion pour l’Allemagne, le pays qui a œuvré pour la libération de Liu Xia  la veuve du prix Nobel Liu Xiaobo. Une femme de 57 ans à qui la justice chinoise n’avait strictement rien à reprocher, sinon d’être la femme de son mari Liu Xiaobo, avocat des droits de l’homme en Chine, mort en prison faute de soins, il y a un an tout juste. Sa veuve Liu Xia vivait en résidence surveillée depuis l’annonce de l’attribution du prix Nobel à son mari en 2010. Concrètement, elle vivait enfermée dans son appartement et la moindre sortie signifiait une escorte de deux agents de la sécurité intérieure.

L'Allemagne joue la carte économique

 

C’est à Angela Merkel que Liu Xia doit sa libération. La Chancelière allemande fait peser toute la balance des échanges commerciaux entre l’Allemagne et la Chine. En mai dernier, elle est en visite à Pékin au moment où le président Trump impose des nouveaux droits de douane à la Chine. Le moment est bien choisi pour Angela Merkel de demander très officiellement la libération de Liu Xia au président Xi Jinping en personne.

La requête est exceptionnelle, surtout venant d’un chef d’Etat, mais Angela Merkel est très déterminée lorsqu’il s’agit de droits de l’homme et elle agit en conséquence. La preuve, lors de sa visite à Pékin, elle a reçu les épouses de deux avocats récemment incarcérés. Lors de sa rencontre avec le président Xi Jiping, en mai la chancelière lui a également annoncé que de nombreux évènements étaient prévus pour célébrer le premier anniversaire de la mort du prix Nobel de la Paix. Les Chinois auraient accepté à condition que ça se passe en toute discrétion.  

Liu Xia, veuve du Prix Nobel Liu Xiaobo, à Vantaa (Finlande), le 10 juillet 2018.
Liu Xia, veuve du Prix Nobel Liu Xiaobo, à Vantaa (Finlande), le 10 juillet 2018. (JUSSI NUKARI / LEHTIKUVA)