Liu Xia, la veuve du dissident et du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, a quitté la Chine

La poétesse de 57 ans était maintenue en résidence surveillée depuis que son mari avait obtenu le prix Nobel en 2010.

Une photo de Liu Xia posée sur une chaise durant une manifestation pour la libération de la poétesse, à Hongkong (Chine), le 25 décembre 2017.
Une photo de Liu Xia posée sur une chaise durant une manifestation pour la libération de la poétesse, à Hongkong (Chine), le 25 décembre 2017. (TYRONE SIU / REUTERS)

La veuve du dissident chinois et prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, qui était maintenue en résidence surveillée à Pékin, a embarqué à bord d'un avion et a quitté la Chine, a indiqué mardi 10 juillet un de ses proches. La poétesse Liu Xia, 57 ans, n'était plus libre de ses mouvements depuis que son mari avait obtenu le prix Nobel en 2010, une situation qui n'avait pas changé depuis la mort de ce dernier en juillet 2017 d'un cancer du foie.

"Aujourd'hui vers 11 heures (heure locale), Liu Xia a pris un vol de Finnair et a quitté Pékin" a annoncé Ye Du, un ami du couple. Le vol est à destination d'Helsinki (Finlande), mais la destination finale de Liu Xia n'a pas été révélée. Le dissident Liu Xiaobo avait été condamné en 2009 à onze ans de prison pour "subversion" car il avait cosigné un appel en faveur d'élections libres en Chine.

Elle devrait rejoindre l'Allemagne

Liu Xia était sous très étroite surveillance du régime communiste, même si elle n'a jamais fait l'objet d'une quelconque condamnation. Les autorités chinoises assuraient cependant qu'elle était libre de ses mouvements. Selon l'un de ses proches, l'écrivain dissident Liao Yiwu, qui vit en Allemagne, la poétesse lui a confié il y a quelques mois par téléphone qu'elle était prête à "se laisser mourir", les autorités chinoises lui interdisant de quitter le pays.

D'après l'association de défense des droits de l'homme Amnesty International, la veuve du dissident "va rejoindre l'Allemagne". Le départ de Liu Xia intervient au lendemain d'une rencontre entre le Premier ministre chinois Li Keqiang et la chancelière allemande Angela Merkel.