Le monde d'Élodie, France info

Dans "Un cow-boy dans le coton" , Jul confronte Lucky Luke au racisme de la société américaine

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, le dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées Jul, scénariste depuis 2016 de la série Lucky Luke dont un nouvel épisode, "Un cow-boy dans le coton", en collaboration avec le dessinateur Achdé, sort aujourd'hui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jul habillé comme son héros Lucky Luke en 2016, époque à laquelle il reprend l\'écriture de la série
Jul habillé comme son héros Lucky Luke en 2016, époque à laquelle il reprend l'écriture de la série (JOEL SAGET / AFP)

Dans ce nouveau scénario, Lucky Luke pousse la promenade jusqu’en Louisiane, dans le sud des Etats-Unis. Il y est confronté à l’esclavage : "En fait, c’est un peu Lucky Luke et les Noirs. C’est bizarre quand même que finalement personne n'ait jamais pensé à le faire, à interagir avec cette problématique", s'étonne Jul. Cette volonté de confronter le cow-boy solitaire au racisme résonne, évidemment, avec l'actualité de 2020 : "Ces questions de brutalité, de violences et d’inégalités, elles sont flagrantes à l’époque, elles sont flagrantes aujourd’hui.

On [avec Achdé] a inversé la logique habituelle. On a décidé qu’il y aurait un problème de départ : Lucky Luke hérite d’une des plus grandes plantations de coton de Louisiane et contrairement à ce que l’on croit, ce sont les autres qui vont l’aider et le sauver.

Jul

à franceinfo

Jul revient sur ce qu’il a ressenti lorsque qu’on lui a proposé de devenir le nouveau scénariste de la série. Pour lui, une proposition très excitante "et à la fois naturelle parce que je suis comme beaucoup d’enfants à travers le monde : j’en ai écrit plein des suites de Lucky Luke !" Jul prend cette mission très au sérieux : "Je me sentais investi d’une espèce de responsabilité". Il se doit de s’imprégner du personnage, de faire perdurer ses valeurs, de le faire évoluer, et dans un même temps, se renouveler tout en restant fidèle à Morris, le créateur en 1947 de ce western humoristique.

Cette capacité d’adaptation, le créateur de Silex and the city explique la devoir à ses deux parents, professeurs syndiqués très à gauche qui l’inscrivent dans une école publique qui dispense un enseignement par la méthode globale, une école alternative. Il en retire une caractéristique essentielle pour un dessinateur de presse : "Le goût pour la remise en cause de ce qui nous est donné comme évident. C’est-à-dire le goût pour l’esprit critique, tout simplement".

L’humour pour dénoncer

C'est lui qui offre au président de la République Emmanuel Macron, en janvier 2020, un t-shirt dénonçant les mutilations infligées aux manifestants par les tirs de LBD des forces de police. Cette "polissonnerie" comme il la qualifie aura "un écho politique, c’est important !", et il estime être dans son rôle de dessinateur de presse. Mettre le doigt où cela fait mal, mais avec le sourire, quand l’occasion se présente. 

C’est un cheval de Troie pour pouvoir accéder à des gens, c’est une chance et il ne faut pas la gaspiller.

Jul

à franceinfo

Jul habillé comme son héros Lucky Luke en 2016, époque à laquelle il reprend l\'écriture de la série
Jul habillé comme son héros Lucky Luke en 2016, époque à laquelle il reprend l'écriture de la série (JOEL SAGET / AFP)