Le monde d'Élodie, France info

Carla Bruni sur son nouvel album : "Proche de ce que je suis donc aussi très spontané"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’invitée est l’auteure-compositrice-interprète Carla Bruni pour son nouvel album éponyme "Carla Bruni".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Carla Bruni, le 25 février 2020.
Carla Bruni, le 25 février 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le temps a filé depuis son premier album Quelqu’un m’a dit (2002), "ça c’est vrai, 18 ans sont passés comme un souffle" souligne Carla Bruni. Et ce cinquième album éponyme, sept ans après Little French Songs, lui ressemble : "Proche de ce que je suis donc aussi très spontané. Petit à petit on acquiert un certain savoir-faire, je dirais".

Cet album a été fait vraiment dans un mouvement d’inspiration très décidé, très fort, c’est une grande jubilation, un grand plaisir, une excitation

Carla Bruni

à franceinfo

Ce nouvel opus aurait pu s’intituler Rien que l’extase parce qu’elle trouve ce titre malicieux : "Il associe le mot Rien à Extase qui est censé être tout (…) On a un truc extrême, en tout cas l’extase on sent que ce n’est pas une petite chose tiède. Ça ne me plaisait pas qu’il n’y est Rien en fait, je trouvais ça sympa pour un titre mais pas pour le titre de l’album." Elle a finalement opté pour Carla Bruni, à l’image de la femme libre et amoureuse, épanouie, tendre, indomptable qu’elle est, tenant entre ses mains l’essentiel et de l’amour. La chanteuse confie au micro d’Élodie Suigo : "C’est ce qui nous tient vivant, c’est ce qui nous protège de tout. Et même si ça ne nous protège de rien, parce que l’amour ne protège de rien sinon ça se saurait, enfin, il améliore considérablement les choses même dans le malheur."

UMG (au nom de Universal Music Division Barclay); Warner Chappell

Carla Bruni grandit dans une famille dans laquelle il y a beaucoup de musique. Son père Alberto Bruni-Tedeschi était compositeur d’opéra et sa mère actrice et pianiste. De baigner dans cet univers a complètement changé son regard mais aussi son oreille : "Mes parents jouaient, écrivaient de la musique (…) Mes frère et sœur écoutaient eux-mêmes leurs propres musiques. Donc la musique était vraiment comme un autre membre de la famille. Il n’y avait pas un jour sans musique chez nous." À regarder ses parents, Carla Bruni joue de la musique "même sans apprendre" et avoue avoir toujours su que la musique serait une grande partie de sa vie. Même sa sœur Valeria (Bruni-Tedeschi, actrice, scénariste,réalisatrice) l’encourage à prendre cette voie pendant toutes ses années de mannequina : "Valeria me disait : ‘Mais arrêtes ! Tu te trompes de chemin, tu devrais commencer à faire de la musique".

Carla Bruni saute le pas, écrit, compose pour elle mais aussi pour les autres et dans ce nouvel album elle reprend une chanson écrite pour Isabelle Boulay il y a quelques années, Le garçon triste, clin d’œil à l’homme qui partage sa vie, Nicolas Sarkozy, depuis 2008 mais pas qu’à lui explique-t-elle : "Cette chanson-là, c’est simplement une chanson, pas seulement sur une personne spécifique ou la personne que j’aime mais aussi sur les gens qui n’ont pas l’air d’être ce qu’ils sont." Carla Bruni aime la pudeur, dit-elle. "Je trouve cela toujours plus touchant que l’hystérie et les manifestations excessives des sentiments. En fait, les gens qui font le contraire, voilà pourquoi la chanson est écrite", explique-t-elle.

C’est en tout cas un album qui est au plus près de moi mais qui essaie de parler peut-être d’un peu tout le monde et peut-être que nous sommes tous concernés, après tout, par le désir, par la mort, par l’incertitude, par l’amour

Carla Bruni

à franceinfo

Sur le couple qu’elle forme avec Nicolas Sarkozy, ancien président de la République énergique, elle est discrète et lorsqu’on lui demande si l’un apaise l’autre, celle qui se qualifie d’"absolument indomptable" admet que "c’est possible". Sont-ils en osmose ? Elle rit et répond simplement : "Il y a en tout cas aussi des forces égales qui peuvent fonctionner ensemble mais dans d’autres endroits de la vie. On a du mal, toujours, à parler de ça parce qu’on ne sait pas, et puis en plus on a toujours peur de parler et qu’après le destin se dise : 'hein... hein'. Vous savez comment il est le destin", conclut la chanteuse.

Carla Bruni sera en concert notamment à Lille le 12 mai 2021, à Enghien-Les-Bains le 10 juin 2021 et à Bordeaux le 23 juin 2021.

Carla Bruni, le 25 février 2020.
Carla Bruni, le 25 février 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)