Cet article date de plus de cinq ans.

Andreï Makine : "L'Archipel d'une autre vie"

écouter (2min)

Pendant plus de quarante ans, la Sibérie a abrité les camps de concentration du régime communiste. Ce qu’on a appelé le goulag a fait dans les 25 millions de morts. Dans son nouveau roman, Andreï Makine, de l’Académie française, revient sur cette période. L’histoire d’une chasse en l’homme qui est aussi un dialogue hors du commun avec la nature et le cosmos. Un livre exceptionnel.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Andreï Makine, écrivain (JOEL SAGET / AFP)

Résumé :

Aux confins de l’Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s’étendent des terres qui paraissent échapper à l’Histoire… Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l’immensité de la taïga ? C’est l’aventure de cette longue chasse à l’homme qui nous est contée dans ce puissant roman d’exploration. C’est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu’il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour. Andreï Makine, né en Sibérie, a publié une douzaine de romans traduits en plus de quarante langues, parmi lesquels Le Testament français (prix Goncourt et prix Médicis 1995), La Musique d’une vie (prix RTL-Lire 2001), et plus récemment Une femme aimée. Il a été élu à l’Académie française en 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.