Cet article date de plus d'un an.

TotalEnergies : le groupe pétrolier toujours largement bénéficiaire malgré les prix du gaz et du pétrole en baisse

Le groupe pétrolier a présenté ses résultats pour le 1er trimestre de cette année. Le décryptage de Fanny Guinochet.

Article rédigé par Fanny Guinochet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le siège social de TotalEnergies à La Défense (Putaux). (PHILIPPE MODOL / RADIO FRANCE)

Malgré des prix du gaz et du pétrole en baisse, TotalEnergies a annoncé, jeudi 27 avril, un bénéfice net à 5,1 milliards d'euros au premier trimestre 2023, en hausse de 12%. Il s'agit d'une jolie performance dans un contexte où les prix du pétrole et du gaz baissent, en ce début d’année. La compagnie française s’en sort mieux que ses concurrents, comme BP ou Shell : elle a diversifié ses activités et n’a pas mis tous ses œufs dans le même panier.

>> TotalEnergies annonce un bénéfice de plus de 5 milliards d'euros au premier trimestre 2023

Pour faire simple pendant des décennies, TotalEnergies était une compagnie pétrolière, mais depuis cinq ans, elle est de plus en plus présente sur le gaz et, d’ici 2050, elle a pour objectif de basculer un maximum vers de la production électrique.     

La firme qui fêtera ses 100 ans l'an prochain avait réalisé le meilleur profit de son histoire en 2022 : 35 milliards d’euros, auxquels elle avait dû enlever 15 milliards de pertes en Russie, suite à la guerre en Ukraine. A noter que TotalEnergies réalise 90% de son chiffre d’affaires à l’étranger. Le groupe emploie 100 000 personnes à travers le monde, dont un petit tiers dans l’Hexagone. 

L'automobiliste est gagnant     

Des résultats au premier trimestre à mettre en lumière, aussi, avec la pression de l’opinion et du gouvernement : TotalEnergies multiple en effet les gestes en faveur des consommateurs. Le groupe continue la ristourne à la pompe jusqu’à la fin de l’année pour les carburants de base, le sans-plomb 95 et le diesel, les prix du litre sont plafonnés à 1,99 euros.

Mercredi 26 avril, le groupe a annoncé qu’il allait reverser un bonus de 90 euros en moyenne à ses clients qui ont réduit leur consommation électrique cet hiver. Selon la compagnie, près d’un million de clients vont en bénéficier. 

N'empêche : ces résultats risquent de faire polémique, le groupe TotalEnergies est régulièrement pointé du doigt pour ses bénéfices, le salaire de son dirigeant, Patrick Pouyanné, mais aussi pour ses activités. L’association Attac lance d'ailleurs un avertissement "au plus grand pollueur de France, qui exploite les populations" et promet d’empêcher la tenue de l’assemblée générale, le 26 mai prochain, à Paris. Elle prépare déjà les casseroles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.