Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. La riposte de Huawei, privée de l'environnement Google

Huawei a présenté jeudi sa nouvelle gamme de smartphones, appelée Mate 30.  Mais, c’est une première, il n’y aura pas d’applications Google. Une conséquence de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. Le décryptage de Fanny Guinochet ("L'Opinion").

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Richard Yu, patron de Huawei Consummer, présente les smartphones Huawei de la gamme \"Mate 30\", à Munich (Allemagne), le 19 septembre 2019.
Richard Yu, patron de Huawei Consummer, présente les smartphones Huawei de la gamme "Mate 30", à Munich (Allemagne), le 19 septembre 2019. (CHRISTOF STACHE / AFP)

La nouvelle gamme des smartphones Huawei a été présenté jeudi 19 septembre, la gamme Mate 30. Pour la première fois, et c'est une conséquence de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, il n’y aura pas d’applications GoogleC’est évidemment un sale coup pour le fabricant chinois. En mai dernier, Huawei est accusée d’espionnage par les États-Unis et inscrite sur une liste noire. Interdiction pour la firme asiatique de commercer avec des sociétés américaines C’est pour cette raison que Huawei doit se passer, aujourd’hui, pour ses nouveaux mobiles, de tout l’environnement Google, Impossible de télécharger les applications Gmail, YouTube, Google Maps, Whatsapp, etc.  

Huawei a développé son propre environnement

Du coup, ces nouveaux téléphones dont dotés d'applications propres à Huawei Seul hic : il n’y en a pas beaucoup pour le moment dans la boutique. À peine 45 000 contre plus de quatre millions sur le magasin, le Play Store Google. Mais Huawei veut rattraper son retard  en incitant les créateurs d’applications à en développer de nouvelles, à adapter celles qui existent. Et pour ça, le constructeur chinois met le paquet : un milliard de dollars au niveau mondial, soit 900 millions d’euros. L’objectif du numéro deux mondial de la téléphonie – derrière Samsung –  veut développer son propre écosystème technologique pour avoir une totale souveraineté.  

Les clients ne seront peut-être pas au rendez-vous

Est-ce que les clients vont adhérer à ce nouvel environnement ? C’est tout le pari de Huawei. Et il est risqué, pas sûr du tout que les consommateurs achètent des appareils avec un univers d’applications limité et surtout totalement inconnu. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si Huawei lance d’abord sa nouvelle gamme Mate en Chine, en Asie du sud est ou encore en Russie dans des pays, où l’univers Google est moins populaire voire absent.  

Pour le moment, vous ne trouverez pas la gamme Mate en France. Huawei a peur que les distributeurs ne le proposent pas à leurs clients, de peur qu’ils ne le ramènent quelques heures après. Sans trop le dire, Huawei espère surtout que la guerre commerciale avec les États-Unis va s’apaiser pour pouvoir de nouveau travailler avec Google, Facebook, Twitter etc. Il faudra cependant attendre : il n’y a aucun signe de détente entre Washington et Pékin.                    

Richard Yu, patron de Huawei Consummer, présente les smartphones Huawei de la gamme \"Mate 30\", à Munich (Allemagne), le 19 septembre 2019.
Richard Yu, patron de Huawei Consummer, présente les smartphones Huawei de la gamme "Mate 30", à Munich (Allemagne), le 19 septembre 2019. (CHRISTOF STACHE / AFP)