TÉMOIGNAGES. "À la sueur de leur front" ou par leur propriété immobilière, trois millions de Français sont millionnaires

La France est le troisième pays à compter le plus de millionnaires derrière les États-Unis et la Chine selon le rapport annuel de la banque UBS. franceinfo a pu s'entretenir avec certains d'entre eux, qui ne se sentent pas forcément riches.
Article rédigé par France Info - Willy Moreau
Radio France
Publié
Temps de lecture : 96 min
Photo d'illustration. (VANESSA MEYER / MAXPPP)

"Plus on est riche, plus on est discret !" Les mots de Steve Burggraf, chef d'entreprise, expliquent sûrement en partie pourquoi très peu de millionnaires français acceptent de répondre à des questions sur leur fortune. Ils sont pourtant nombreux, 2 800 000, selon le rapport annuel sur la richesse publié par la banque UBS. La France est même le 3e pays au monde qui en compte le plus, après les États-Unis et la Chine. 

L'argent ne fait pas forcément le bonheur

Lui est un des rares à s'être livré à l'exercice. Steve Burggraf a fait fortune en créant notamment la chaîne de hamburgers Big Fernand. Il en a revendu les parts en 2019. Il dirige maintenant Nautilus, une entreprise spécialisée dans les conserves de crustacés et poissons fumés. "Je suis très fier de cela, c'est le fruit de mon travail, à la sueur de mon front", explique celui qui est multipropriétaire à Paris et en région, possède de belles voitures, un élevage de chevaux.

"Je n'aime pas trop le terme de millionnaire. Je préfère le rattacher à l'entrepreneuriat."

Steve Burggraf, fondateur de la chaîne de restauration Big Fernand

à franceinfo

"L'argent que j'ai accumulé est le fruit de ce travail d'entrepreneur", précise-t-il. "Ensuite, ce n'est pas qu'un train de vie sympathique. C'est de l'argent dont j'ai besoin pour réinvestir. C'est aussi mon outil de travail, avec un côté très instable. Millionnaire un jour ne veut pas dire millionnaire toujours !"

Steve Burggraf se dégage 12 à 13 000 euros de salaire mensuel. Mais il reste discret sur le montant exact de sa fortune, qui n'a pas selon lui que des avantages. "Je connais des gens qui ont plus d'argent, voire beaucoup plus d'argent que moi, qui ne sont pas réellement heureux. Même aussi malheureux que s'ils ne pouvaient pas boucler leurs fins de mois." 

Steve Burggraf a fait fortune en créant la chaîne de hamburgers Big Fernand, avant de revendre ses parts. (WILLY MOREAU / FRANCEINFO)

Des propriétaires millionnaires sans le savoir

Si la France compte près de trois millions de millionnaires, c'est surtout en raison de l'immobilier. Les prix des logements ont explosé ces dernières années, avec de nombreux biens qui dépassent le million d'euros. Conséquence, des propriétaires se retrouvent millionnaires. À Annecy, une trentenaire et son mari (ils préfèrent rester anonymes), tous les deux travailleurs indépendants, possèdent une maison à plus de deux millions d'euros. 

Leur première acquisition, en 2015, est "un studio au dernier étage d'une maison de ville", décrit-elle. "Il faisait seulement 14 m². En un an et demi, nous avons fait 50 000 euros de plus-value. Cela nous a aidé à acheter notre résidence principale. On a ensuite revendu cet appartement, en engrangeant quasiment 200 000 euros de plus-value. Que l'on a réinvestis dans le projet de maison dans laquelle nous vivons actuellement." 

Le couple gagne un peu moins de 15 000 euros par mois. Un salaire confortable. Mais comme beaucoup de propriétaires millionnaires joints par franceinfo, ils ne se sentent pas millionnaires. "Je n'avais jamais vraiment réalisé qu'on l'était", précise-t-elle.

Sur le papier, on est millionnaires. Mais nous sommes endettés. Concrètement, la maison appartient davantage à la banque qu'à nous.

Une habitante d'Annecy

à franceinfo

"Nous avons un crédit d'environ un million d'euros", insiste-t-elle. "J'ai le sentiment que l'on vit un peu comme tout le monde, avec un gros crédit à rembourser."

Dans certains cas, en Haute-Savoie, du côté d'Annecy, ou encore sur l'île de Ré, des agriculteurs possédant des terrains constructibles sont classés comme millionnaires, alors que leurs revenus sont plutôt faibles. 

Le patrimoine concentré chez les plus fortunés

Dans son rapport, la banque UBS note que la France est l'un des rares pays dans lequel le nombre de millionnaires continue d'augmenter. C'est d'abord un effet conjoncturel. L'euro est plus fort que le dollar sur les marchés, et la banque calculant les fortunes en dollars, mécaniquement, davantage de Français passent au-dessus de la barre du million. Par ailleurs, la France est le deuxième pays européen où ses habitants épargnent le plus, plutôt que de consommer. 

"Plusieurs indicateurs de l'Insee montrent un accroissement des inégalités de patrimoine et une concentration des hauts patrimoines auprès des plus fortunés", analyse Anne Brunner, directrice des études à l'observatoire des inégalités. "Le patrimoine financier augmente aussi très fortement, du fait de la concentration de la propriété des entreprises (parts, actions...) de plus en plus forte, dans les mains de quelques-uns. Et la Bourse se porte bien ! Le CAC 40, rassemblant les 40 plus grandes capitalisations boursières françaises, n'a jamais été aussi élevé qu'en 2023."

Le nombre de millionnaires français devrait continuer d'augmenter, atteignant même les quatre millions dès 2027, estime la banque UBS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.