Le brief politique, France info

Référendum d'initiative partagée sur ADP : Christophe Castaner recevra les parlementaires qui s'opposent à la privatisation le 13 juin

Le Premier ministre Édouard Philippe a pesé pour que le ministre de l'Intérieur reçoivent les députés qui défendent le RIP contre la privatisation d'Aéroport de Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Christophe Castaner invité de franceinfo.
Christophe Castaner invité de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Les parlementaires d'opposition (LR, PS, PCF, LFI...) qui mènent la bataille contre la privatisation d'Aéroports de Paris ont demandé il y a près d'un mois un rendez-vous au ministre de l'Intérieur. Ils veulent discuter des modalités qui leur permettront de recueillir les 4,7 millions de signatures nécessaires pour valider le référendum d'initiative partagé (RIP). Christophe Castaner les avait quelque peu snobés, les renvoyant vers le Conseil constitutionnel, qui les avait à son tour renvoyés vers le gouvernement.

Un entretien tout à fait légitime, pour le Premier ministre

Les députés et sénateurs ont donc écrit directement à Édouard Philippe. Le Premier ministre a fini par répondre, mardi 4 juin, estimant que leur demande d’entretien avec le ministre de l'Intérieur était tout à fait légitime. Christophe Castaner a fini par trouver un trou dans son agenda : il recevra les parlementaires responsables du RIP jeudi 13 juin à 15 heures, comme l'a annoncé à franceinfo l'un d'entre eux.

Le ministère de l'Intérieur a jusqu’au 15 juin pour mettre en ligne le site internet qui permettra de recueillir les signatures des citoyens contre la privatisation d'ADP. Le gouvernement doit officialiser cette procédure par décret dans les tous prochains jours.

Christophe Castaner invité de franceinfo.
Christophe Castaner invité de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)