Présidentielle : le péril "jeunes" de Valérie Pécresse

écouter (3min)

À la peine dans les sondages, Valérie Pécresse veut conquérir un électorat qui, pour le moment, ne lui est pas acquis : les jeunes.

Article rédigé par
Jean-Rémi Baudot - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La candidate LR à l'élection présidentielle Valérie Pécresse en meeting à Mouilleron-le-Captif (Vendée) le 17 février 2022 (LOIC VENANCE / AFP)

Le constat est cruel pour la droite : dans les enquêtes d’opinion, la candidate LR récolte entre 3 et 8% des intentions de vote des moins de 25 ans. "On est très bas, confirme un lieutenant de Valérie Pécresse, il y a un certain nombre de sujets dont on ne s’est pas saisi : l’écologie ou encore le numérique." 

À moins 50 jours du premier tour, il y a donc urgence à draguer les jeunes. Le problème, c'est qu'en réalité les équipes de Valérie Pécresse n’ont jamais vraiment investi les canaux et les réseaux sociaux plébiscités par les jeunes. Un exemple : le compte Tik Tok de Valérie Pécresse n’a été ouvert qu’il y a quelques semaines, avec une première vidéo postée le 31 décembre dernier. "On a des scrupules à utiliser des youtubeurs", se justifie un membre de son équipe.

Il faut inverser la tendance, et dans les prochaines semaines, Valérie Pécresse va donc enchaîner les formats et des entretiens à destination des jeunes : un podcast sur Spotify, des vidéos Brut, Hugo Décrypte, ou avec l’influenceuse Magali Berdah. "On veut vraiment que nos messages passent auprès des jeunes", martèle l’un de ses conseillers.

Des propositions à venir

Quand vous allez sur le site du programme de Valérie Pécresse, il n’y a pas de rubrique "Jeunes". Pour en savoir plus, il faut appeler ses équipes qui détaillent quelques propositions, comme un revenu jeunes en échange d’une formation sur un métier en tension. Mais la candidate pourrait faire d’autres annonces pour les jeunes, mardi 22 février lors d’une rencontre organisée à Radio France.

Reste une question : pourquoi les LR n’ont-ils jamais vraiment investi cette tranche d’âge ? tre jeune et de droite, ce n'est pas très confortable", confie en souriant un cadre. Pour rappel, en 2017 c’est Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé en tête chez les moins de 25 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.