Cet article date de plus de deux ans.

Matignon réfléchit à des mesures contre les listes communautaires aux municipales

écouter (3min)

Le Premier ministre est contre une nouvelle loi sur le port du voile mais il réfléchit à l'idée de Gérald Darmanin d'étendre le principe de neutralité à tous les élus locaux

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Hôtel Matignon le 18 juin 2019 (LUCAS BARIOULET / POOL / AFP POOL)

Le phénomène est apparu lors des dernières européennes et l’entourage d’Edouard Philippe reconnaît que "c’est un problème". L'Union des démocrates musulmans français, un parti communautariste, est en train de monter des listes dans une cinquantaine de villes pour les élections municipales de l'an prochain et le phénomène affole certains élus de la majorité. "On va dans le mur si on ne fait rien", s’inquiète un député marcheur.

Matignon prend la chose au sérieux. L’équipe du Premier ministre étudie l’idée de Gérald Darmanin : le ministre des comptes publics voudrait étendre le principe de neutralité à tous les élus locaux. "C’est ce qu’on regarde", a confié un proche d’Edouard Philippe à franceinfo. Hier devant les députés de la majorité, le Premier ministre a recadré les choses. Pour lui le débat sur le voile est une "mauvaise entrée dans la mêlée", parce que le sujet divise la majorité et que cela ostracise toute une communauté.

Lutte contre le communautarisme

En revanche, il veut s’attaquer à ce nouveau phénomène des listes communautaires, mais aussi au problème des jeunes filles déscolarisées par leurs parents pour raisons religieuses. Matignon évoque 130 cas repérés par les cellules de prévention de la radicalisation et signale que des inspecteurs vont être envoyés dans leurs familles par les préfets.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.