Le brief politique , France info

Le Rassemblement national a encore perdu des adhérents

Le RN est plus que jamais à la lutte avec la liste de La République en marche dans les sondages, à deux semaines des élections européennes. Pourtant les adhérents ne se bousculent pas, au parti de Marine Le Pen.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marine Le Pen, le 3 mai 2019, à Sofia, en Bulgarie.
Marine Le Pen, le 3 mai 2019, à Sofia, en Bulgarie. (DIMITAR DILKOFF / AFP)

Le RN ne compterait plus que 25 000 adhérents à jour de cotisation, selon un haut responsable du parti. Ils étaient un peu plus de 30 000 à la rentrée 2018. Aujourd'hui, "le nombre d'adhérents est stabilisé, mais à un niveau bas", assure ce cadre de l'ex-FN . Les deux tiers d'entre eux auraient donc déserté depuis la dernière présidentielle. "Il n'y a pas de dynamique, pas d'enthousiasme, regrette ce frontiste de longue date. On sait qu'on va faire un bon score aux européennes, mais un peu par défaut". 

Marine Le Pen se démultiplie depuis le début de la campagne ? "On sent que ça l'ennuie prodigieusement", poursuit cet élu, qui souligne l'importance d'arriver en tête le 26 mai : "Si on ne crée pas cette dynamique, les municipales l'année prochaine risquent d'être très compliquées." Il voit même au-delà. Pour lui, les européennes sont le premier étage de la fusée vers 2022. "À ce stade, dit-il, je ne pense pas que Marine Le Pen soit certaine d'y aller. Toute sa stratégie est tournée vers la prochaine présidentielle... Elle n'ira que si elle est sûre de faire au moins aussi bien qu'en 2017." Voilà un point commun entre la présidente du Rassemblement national et le président de la République : au-delà de l’avenir de l’Europe, c’est bien leur propre avenir politique qui sera en jeu le 26 mai.

La note du brief

La note de la qualification sur le fil pour une 34e liste aux élections européennes. Comme franceinfo vous le révélait dès jeudi soir: cette liste intitulée "Union pour une Europe au service des peuples" a reçu le feu vert du ministère de l'Intérieur, malgré son retard, puisque la date limite de dépôt des dossiers était fixée au vendredi 3 mai. Elle est issue de l'Union des démocrates musulmans de France.

Marine Le Pen, le 3 mai 2019, à Sofia, en Bulgarie.
Marine Le Pen, le 3 mai 2019, à Sofia, en Bulgarie. (DIMITAR DILKOFF / AFP)