Cet article date de plus de trois ans.

Le brief politique. La classe politique condamne unanimement l’agression des deux policiers à Champigny

écouter (5min)

Toute la classe politique a unanimement condamné l’agression de deux policiers à Champigny lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron, ici lors de ses voeux le soir de la Saint-Sylvestre, a promis le lendemain que les coupables du lynchage "lâche et criminel" des policiers seraient retrouvés et punis. (ETIENNE LAURENT / AFP)

D’une même voix, la classe politique a unanimement condamné l’agression de deux policiers à Champigny lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. À commencer par le président de la République, Emmanuel Macron, qui a promis que les coupables du lynchage "lâche et criminel" des policiers seraient retrouvés et punis. "Honneur à la police et soutien total à tous les agents bassement agressés", a conclu le chef de l'Etat. On devrait voir ce dernier s’envoler dimanche pour la Chine : la visite d'Etat était à l'agenda mais Pékin n’a communiqué que lundi les dates de ce déplacement, prévu donc du 8 au 10 janvier. Avec, au menu des discussions, notamment, les dossiers syrien et nord-coréen.

La note du brief

La note du jour est une note moyenne, soit un 10/20 pour des vœux présidentiels regardés dimanche soir à la télévision par un peu plus de 10 millions de Français. C'est moins bien que la première de François Hollande et ses onze millions de téléspectateurs en 2012. Et encore plus loin du record de Nicolas Sarkozy en 2007, où l’on comptait quelque 13 millions de téléspectateurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.