Le brief politique, France info

Le brief politique. Hervé Mariton pourrait voir sa candidature pour la primaire de la droite invalidée

Hervé Mariton ne sera peut-être pas qualifié pour la primaire, il lui manquerait un élu sur les 20 parlementaires nécessaires. C’est l’info du brief.

Hervé Mariton ne pourra peut-être pas être candidat à la primaire de la droite et du centre
Hervé Mariton ne pourra peut-être pas être candidat à la primaire de la droite et du centre (VINCENT ISORE / MAXPPP)

L'élu dont la signature risque de manquer cruellement à Hervé Mariton n’est pas de droite, ni du centre, c’est un député divers gauche de Martinique,

Il s’appelle Bruno Nestor Azérot et il a accepté de parrainer Hervé Mariton, mais d’après son attaché parlementaire, il n’a pas signé la Charte pour l’alternance de la droite et du centre. Ce qui est pourtant obligatoire selon le règlement de la primaire de la droite. Et c’est très clair sur le bulletin de parrainage d’ailleurs : chaque élu qui le signe doit "partager les valeurs républicaines de la droite et du centre et s’engager pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France."

Alors si ce dossier est refusé par la Haute Autorité, Hervé Mariton n’aura pas le nombre de parrains nécessaires pour être candidat et ils ne seront plus huit mais sept.

L'équipe d’Hervé Mariton affirme de son côté avoir tous les parrainages nécessaires. Verdict de la Haute autorité à la mi-journée.

On découvre au passage que certains se sont fait parrainer par des élus de gauche, pourquoi est-ce qu’ils font ça ?

 Hervé Mariton a un autre parrain de gauche. Il s’appelle Jérôme Lambert, c'est le petit neveu de François Mitterrand. Et si ce député radical de gauche a choisi de parrainer cet élu Les Républicains, c'est dit-il pour faire vivre le débat politique : "Je voulais favoriser le débat et la liberté d'exprimer des idées ce qui est à mon sens profitable à l'ensemble du débat politique. Mais je ne voterai pas à la primaire de la droite et du centre..." 

Ce que ne dit pas Jérôme Lambert, c’est qu’il y a aussi parfois des retours d’ascenseur pour services rendus. Alors Hervé Mariton n’est pas le seul à se faire parrainer par des élus de gauche ou centriste, NKM a deux parrains socialistes, deux sénateurs des Bouches-du-Rhône proches de Jean-Noël-Guérini, et Mireille Jouve.

Hervé Mariton ne pourra peut-être pas être candidat à la primaire de la droite et du centre
Hervé Mariton ne pourra peut-être pas être candidat à la primaire de la droite et du centre (VINCENT ISORE / MAXPPP)