Le brief politique , France info

Le brief politique. Au parti socialiste, une aile gauche semble se détacher pour rejoindre Benoît Hamon

Après le départ de membres du Mouvement des jeunes socialistes pour rejoindre le mouvement de Benoît Hamon,  Emmanuel Maurel, arrivé troisième lors du vote pour élire le patron du PS, s'interroge à son tour.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Maurel, député européen, membre du parti socialiste.
Emmanuel Maurel, député européen, membre du parti socialiste. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Au parti socialiste, l’aile gauche est en train de se détacher. Des jeunes du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) sont partis  durant le week-end du 24-25 mars chez Benoît Hamon, qui a créé son mouvement Génération.s.

Maintenant c’est Emmanuel Maurel qui se demande s’il ne va pas lui aussi s’en aller. Il est arrivé troisième lors du vote des militants pour élire le patron du PS. Ce représentant de l’aile gauche va réunir ses amis mardi soir pour discuter de la suite. Il envisage sérieusement de partir, mais il ne tranchera pas avant le congrès du PS qui se tient dans deux semaines.  

La note du Brief

Un 0 pointé pour Perrine Goulet, députée LREM de la Nièvre. Elle préconise une solution radicale pour empêcher les intrusions dans les centrales nucléaires : "Pourquoi nous ne ferions pas un peu comme aux Etats-Unis, avec une sécurisation par mirador, et possibilité de ne pas se poser de questions, et quand il y a une intrusion de tirer. Peut-être que ça dissuadera". Tirer sur ceux qui s’introduisent dans les centrales nucléaires, l’idée a fait bondir Greenpeace, qui s’est senti évidemment concerné. L’organisation a porté plainte contre la députée pour incitation au meurtre.  

Emmanuel Maurel, député européen, membre du parti socialiste.
Emmanuel Maurel, député européen, membre du parti socialiste. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)