Le brief politique, France info

Edouard Philippe n'arrivera pas les mains vides à l'ouverture du Grenelle des violences conjugales

Le Premier ministre va lancer lui-même cette grande réunion, mardi à Matignon. Il y aura des annonces concrètes dans son discours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Edouard Philippe à Matgnon en mai 2019
Edouard Philippe à Matgnon en mai 2019 (ROSALIE LAFARGE / FRANCE CULTURE /RADIO FRANCE)

C'est un rendez-vous attendu et contesté. Le "Grenelle des violences conjugales" commence le 3 septembre à Matignon, et s'achèvera le 25 novembre. Plusieurs associations féministes redoutent déjà une vaste opération de communication. Elles réclament surtout des moyens, alors que la liste des femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint ne cesse de s'allonger. "Le gouvernement va montrer l'exemple", assure la secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa. L'idée étant de montrer la voie aux acteurs de ce Grenelle, chargés d'élaborer de "nouvelles politiques publiques".
 
Les annonces d'Edouard Philippe devraient porter sur la prévention, la prise en charge des victimes ou la sanction des auteurs de violences, les trois thèmes de ce Grenelle. Matignon veut à tout prix ménager le suspense, mais l'entourage du Premier ministre promet des annonces fortes. Il faut - confie un conseiller - faire de ce discours "un moment marquant".

Edouard Philippe à Matgnon en mai 2019
Edouard Philippe à Matgnon en mai 2019 (ROSALIE LAFARGE / FRANCE CULTURE /RADIO FRANCE)