Météo : qu'est-ce que la "sécheresse éclair" qui touche la France ?

Les températures estivales et l'absence de pluie en France hexagonale ont contribué à assécher les sols dans le nord du pays. Certains évoquent le terme de "sécheresse éclair". D'où vient cette expression ?
Article rédigé par Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le lit de l'Agly est quasiment vide à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) à cause de la sécheresse, le 27 avril 2023. Image d'illustration. (SUZANNE SHOJAEI / RADIO FRANCE)

Ce n'est pas le vocabulaire de Météo France, mais "sécheresse éclair" est une expression américaine, qui a fait l'objet d'une publication scientifique dans Science il y a quelques semaines. Elle survient en cas températures élevées, d'absence de pluie, qui, conjuguées à des vents, font passer les sols d'une situation d'humidité normale à une situation de sécheresse problématique en quelques jours. Ce qui peut affecter l'état de la végétation, par exemple en ce moment, dans le nord de la France, les cultures de printemps les pommes de terre, le maïs ou la betterave.

>> Les sécheresses éclair augmentent en raison du réchauffement climatique, selon une étude

Quand on regarde la situation actuelle avec de la chaleur, une absence de pluie au Nord et des orages au Sud, on peut avoir le sentiment que c'est une météo à l'envers et que c'est totalement exceptionnel. Nous en avons parlé à Christine Berne climatologue à Météo France et c'est plutôt faux : le temps ensoleillé sur le nord de la France s'explique par la présence d'un anticyclone sur les îles britanniques.

Un été plus chaud que d'habitude

En cette saison, il n'est pas exceptionnel d'avoir de longues périodes sans précipitation dans certaines régions et des orages dans le sud. Cette météo survient dans un contexte hydrologique, qui lui est exceptionnel, car les deux tiers des réserves d'eaux souterraines restent en dessous des normales mensuelles. Malheureusement, les pluies d'orages, courtes et intenses dans le sud de la France ne sont pas des précipitations efficaces, pour infiltrer le sol dans le sud de la France. De façon générale, selon les observations satellites du programme Copernicus, un tiers de l'Europe est actuellement en situation de sécheresse.

Dans ce contexte, on peut imaginer que l'été s'annonce plutôt chaud, d'après les prévisions saisonnières de Météo France. Un été plus chaud que d'habitude, un été normal ou un été plus froid que d'habitude ? C'est le scénario de l'été plus chaud qui gagne en terme de probabilité. Il faut donc effectivement s'attendre à des températures plutôt plus élevées que la moyenne pour juin, juillet et août. Côté précipitation, en revanche, il n'y a pas de scénario privilégié à ce stade. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.