Le billet sciences, France info

La technique de l’emmental pour lutter contre le Covid-19

Les nouvelles mesures sanitaires seront annoncées par Emmanuel Macron mercredi. Des mesures strictes si on veut stopper du coronavirus. Un exemple pour montrer les barrages face à ce virus : des tranches d'emmental. Les explications d'Olivier Emond.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Virus sars-cov-2 vu au microscope électronique. Photo d\'illustration.
Virus sars-cov-2 vu au microscope électronique. Photo d'illustration. (HANDOUT / NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH)

Le gouvernement doit annoncer de nouvelles mesures sanitaires mercredi 28 octobre, qui viendront s’ajouter à toutes celles déjà prises, que ce soit au niveau individuel ou collectif. Et pour comprendre l'intérêt de cet empilement, il faut ouvrir le frigo !

D’abord une colle : quel est le fromage suisse qui a des trous ? L'emmental ! Imaginez, vous coupez une belle meule d’Emmental en tranches fines et vous en sélectionnez quelques-unes en vous assurant que les trous présents sur chaque tranche soient à des endroits différents. Maintenant associez à chaque tranche une mesure sanitaire individuelle ou collective. Tranche 1 : le port du masque, tranche 2 : le lavage des mains, tranche 3 : les tests, tranche 4 : le couvre-feu, etc. Si on liste toutes les mesures on arrive à une bonne dizaine de tranches.

Maintenant vous vous placez en face de la première tranche, et de l’autre côté quelqu’un vient vous vaporiser du virus sars-cov-2, Que se passe-t-il ? Une partie de ces gouttelettes est stoppée mais autre une partie traverse, via les trous. Si vous ajoutez une 2e tranche avec les trous placés différemment ? Le virus qui passait par certains trous se retrouve bloqué par la partie pleine de cette 2e tranche mais il y en a encore qui peut passer par les autres trous. Et donc ainsi de suite : plus vous multipliez les tranches, plus vous avez de chances de limiter la quantité de virus qui vous parvient.

Le modèle de l'emmental a été inventé dans les années 90, utilisé en gestion de crise et a été adapté à la pandémie actuelle ce mois-ci par un virologue australien Ian Mac Kay. Modèle repris ces derniers jours par sa consœur française Karine Lacombe pour expliquer que l'empilement des mesures prises face au virus finalement est un gage d’efficacité. Et d'ailleurs, attention : si un geste est refusé, contourné, mal fait, par exemple le masque placé sous le nez. C'est comme si une souris venait grignoter la tranche correspondante, et donc fabriquer plus de trous.

Virus sars-cov-2 vu au microscope électronique. Photo d\'illustration.
Virus sars-cov-2 vu au microscope électronique. Photo d'illustration. (HANDOUT / NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH)