La fleur au fusil : 14-18 en chansons, France info

Le traumatisme des "atrocités allemandes"

En compagnie du Chœur de Radio France, explorons la manière dont la chanson rend compte des crimes de guerre contre les civils commis de l’invasion de la Belgique et de la France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
( )

Pendant les quatre années de la Grande Guerre, les Français ont chanté – et beaucoup chanté. Mais l’écrasante majorité des chansons écrites pendant et à propos de cette immense épreuve collective n’ont pas été enregistrées et ont disparu des mémoires.

Nous avons exhumé les partitions de ces chansons, oubliées depuis près d’un siècle dans les bibliothèques et les archives : grands succès des vedettes de l’époque, chants des régiments, hymnes patriotiques ou comptines apprises aux enfants, mais aussi chansons antimilitaristes circulant sous le manteau, manifestations de la plus hystérique haine du Boche ou refrains des troupes coloniales…

Ces chansons ont été enregistrées par les voix du Chœur et de la Maîtrise de Radio France, et forment la matière de ces chroniques qui explorent les pensées, les colères, les rêves, les espoirs et les désespoirs des Français pendant la guerre.

"Le Hun veut asservir ton âme"Pendant les quatre années de la Grande Guerre, les Français ont chanté – et beaucoup chanté. Mais l’écrasante majorité des chansons écrites pendant et à propos de cette immense épreuve collective n’ont pas été enregistrées et ont disparu des mémoires.

Nous avons exhumé les partitions de ces chansons, oubliées depuis près d’un siècle dans les bibliothèques et les archives : grands succès des vedettes de l’époque, chants des régiments, hymnes patriotiques ou comptines apprises aux enfants, mais aussi chansons antimilitaristes circulant sous le manteau, manifestations de la plus hystérique haine du Boche ou refrains des troupes coloniales…

Ces chansons ont été enregistrées par les voix du Chœur et de la Maîtrise de Radio France, et forment la matière de ces chroniques qui explorent les pensées, les colères, les rêves, les espoirs et les désespoirs des Français pendant la guerre.

"Le Hun veut asservir ton âme"

 Aujourd’hui, écoutons Chant de guerre du paysan, une chanson particulièrement spectaculaire dans son expression.

"Entends le râle de ta mère / Dont le sang pleure en lourd ruisseau / Le Hun au sol de sa chaumière l'a clouée avec son couteau ". Francis Casadesus, en écrivant son Chant de guerre du paysan, n’y va pas par quatre chemins. On ne parle pas de l’Allemand – ce serait trop aimable – on parle du Hun, le barbare des temps antiques, qui anéantit tout sur son passage.

Nous sommes début 1915 et ce n’est pas la haine abstraite d’un ennemi lointain que l’on dépeint. C’est une chanson nourrie par la guerre, une chanson qui justifie la guerre mais qui n’est justifiée que par la guerre, la guerre réelle que traverse la France.

Le pire est que tout cela n’est pas complètement un fantasme. Il ne s’agit pas de racontars ou de bobards, il s’agit d’événements bien réels. Pas les Huns qui clouent la mère avec leur couteau sur le seuil de sa chaumière, mais ce que la France appelle depuis août 1914 "les atrocités allemandes", qui sont décrites abondamment dans un rapport très officiel illustré par le grand Maurice Leroy (cliquez ci-dessous)…

 

 atrocites_allemandes1408.pdf

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

Chant de guerre du paysan par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

Extrait du rapport de la Commission instituée en vue de constater les actes commis par l’ennemi en violation du droit des gens, 1915 (lu par Jean-Yves Chilot)

Extrait d’Ils m’ont violée , de Gaston Montéhus, 1915 (lu par Marie-Dominique Bayle)

Chant de guerre du paysan par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

 

Retrouvez en intégralité les chansons des chroniques des semaines précédentes sur le site La Fleur au fusil de RF8, la radio numérique de Radio France.

 

La Fleur au fusil est aussi un livre sur les chansons de la Première Guerre mondiale, qui paraîtra en septembre et que vous pouvez déjà précommander sur le kiosque Radio France.

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

 Aujourd’hui, écoutons Chant de guerre du paysan, une chanson particulièrement spectaculaire dans son expression.

"Entends le râle de ta mère / Dont le sang pleure en lourd ruisseau / Le Hun au sol de sa chaumière l'a clouée avec son couteau ". Francis Casadesus, en écrivant son Chant de guerre du paysan, n’y va pas par quatre chemins. On ne parle pas de l’Allemand – ce serait trop aimable – on parle du Hun, le barbare des temps antiques, qui anéantit tout sur son passage.

Nous sommes début 1915 et ce n’est pas la haine abstraite d’un ennemi lointain que l’on dépeint. C’est une chanson nourrie par la guerre, une chanson qui justifie la guerre mais qui n’est justifiée que par la guerre, la guerre réelle que traverse la France.

Le pire est que tout cela n’est pas complètement un fantasme. Il ne s’agit pas de racontars ou de bobards, il s’agit d’événements bien réels. Pas les Huns qui clouent la mère avec leur couteau sur le seuil de sa chaumière, mais ce que la France appelle depuis août 1914 "les atrocités allemandes", qui sont décrites abondamment dans un rapport très officiel illustré par le grand Maurice Leroy (cliquez ci-dessous)…

 

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

Chant de guerre du paysan par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

Extrait du rapport de la Commission instituée en vue de constater les actes commis par l’ennemi en violation du droit des gens, 1915 (lu par Jean-Yves Chilot)

Extrait d’Ils m’ont violée , de Gaston Montéhus, 1915 (lu par Marie-Dominique Bayle)

Chant de guerre du paysan par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

 

Retrouvez en intégralité les chansons des chroniques des semaines précédentes sur le site La Fleur au fusil de RF8, la radio numérique de Radio France.

 

La Fleur au fusil est aussi un livre sur les chansons de la Première Guerre mondiale, qui paraîtra en septembre et que vous pouvez déjà précommander sur le kiosque Radio France.

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

 atrocites_allemandes1408.pdf

( )