La fleur au fusil : 14-18 en chansons, France info

"Des canons ! Des munitions !"

En compagnie du Chœur de Radio France, découvrons comment la chanson célèbre et glorifie l’énorme effort industriel de la France en guerre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
( )

Pendant les quatre années de la Grande Guerre, les Français ont chanté – et beaucoup chanté. Mais l’écrasante majorité des chansons écrites pendant et à propos de cette immense épreuve collective n’ont pas été enregistrées et ont disparu des mémoires.

Nous avons exhumé les partitions de ces chansons, oubliées depuis près d’un siècle dans les bibliothèques et les archives : grands succès des vedettes de l’époque, chants des régiments, hymnes patriotiques ou comptines apprises aux enfants, mais aussi chansons antimilitaristes circulant sous le manteau, manifestations de la plus hystérique haine du Boche ou refrains des troupes coloniales…

Ces chansons ont été enregistrées par les voix du Chœur et de la Maîtrise de Radio France, et forment la matière de ces chroniques qui explorent les pensées, les colères, les rêves, les espoirs et les désespoirs des Français pendant la guerre.

Une chanson pour l’industrie d’armement

Aujourd’hui, écoutons Des canons ! Des munitions !, une chanson inspirée d’un slogan très populaire.

Des munitions et des canons ! C’est un cri, un cri impérieux. C’est le cri des poilus dans leurs tranchées. Ils voudraient que les préparations d’artillerie avant leurs assauts soient toujours plus intenses, et les bruits courent en permanence que l’artillerie manque d’obus, que l’état major lésine sur les munitions, que l’on préfère sacrifier des fantassins que payer des munitions pour les canons.

C’est même un slogan politique. C’est le leitmotiv de Charles Humbert, sénateur conservateur de la Meuse et directeur du Journal, un des quatre grands quotidiens parisiens. Avant la guerre, déjà, il dénonçait l’impréparation industrielle de l’armée française et, depuis août 1914, il multiplie les éditoriaux, les articles, les discours, avec toujours le même cri : "des canons ! des munitions ! "

 

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

Des canons ! Des munitions ! par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

Extrait de Des canons ! Des munitions ! de Lucien Boyer, 1915 (lu par Jean-Yves Chilot)

Les Tourneuses d’obus par le Chœur de Radio-France (1916, enregistrement de 2014)

Des canons ! Des munitions ! par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

 

Retrouvez en intégralité les chansons des chroniques des semaines précédentes sur le site La Fleur au fusil de RF8, la radio numérique de Radio France.

 

La Fleur au fusil est aussi un livre sur les chansons de la Première Guerre mondiale, qui paraîtra en septembre et que vous pouvez déjà précommander sur le kiosque Radio France.

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

( )