L'interview politique, France info

Xavier Bertrand : "Le FN agite les peurs sans proposer de solutions"

Invité de France Info ce lundi, la tête de liste Les Républicains pour les régionales en Nord-Pas-de-Calais/Picardie s'en est pris au FN lui reprochant de "donner des leçons, alors qu'il n'a pas voté la loi sur le renseignement".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Xavier Bertrand a commenté sur France Info lundi le sondage exclusif pour les élections régionales d'Ipsos/Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions qui estime que le Front national gagne trois points en une semaine dans les intentions de vote. Pour le candidat et tête de liste Les Républicains en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, le parti de Marine Le Pen "agite les peurs" alors qu' "il n'a pas voté la loi sur le renseignement qui protège les Français et qui a bloqué le programme PNR pour traquer les terroristes"

A LIRE AUSSI ►►►Régionales : après les attentats, le FN continue sa poussée en PACA, à 40% d'intentions de vote au 1er tour

Xavier Bertrand a aussi précisé ses intentions auprès des dirigeants de Google, afin de limiter les possibilités de radicalisation des candidats au djihad via internet. "Je dois les rencontrer demain pour m'expliquer ce qu'ils font. Je vais écouter avec attention, mais pour moi ils ne font pas assez" a-t-il déclaré. 

"On sait qu'ils sont archi-milliardaires et qu'ils ne paient pas quasiment pas d'impôts chez nous. Plutôt que de mettre des milliards sur le transhumanisme, qu'ils mettent des centaines de millions sur la lutte contre le terrorisme et qu'il se sentent impliqués et concernés ." 

Le candidat aux régionales Les Républicains (LR) et maire de Saint-Quentin dans l'Aisne a aussi alerté sur ce qu'il appelle "la mafia islamiste ", qui a "des ramifications dans nos quartiers" précise-t-il. "Les trafics d'armes et de drogue sont aussi des moyens pour se financer" ajoute-t-il en visant "la mafia de l'Etat islamique" . "Pour aller chercher les armes, il faudra le renfort en soutien de l'armée." 

Et Xavier Bertrand de demander également à ce "que tous les alliés sortent de l'ambiguité " afin de stopper les sources de financement de Daech. "Il faut que la Turquie nous aide clairement" a-t-il plaidé.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)