Pénurie de salariés : "L’augmentation des salaires fait partie des solutions", selon Alain Dehaze, PDG du groupe Adecco

écouter (8min)

Le leader mondial du travail temporaire observe une "pénurie" de candidats dans certains secteurs. Selon lui, le phénomène est mondial. La pandémie a changé la donne. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alain Dehaze, PDG du groupe Adecco, le 21 septembre 2021. (FRANCEINFO/ RADIOFRANCE)

C’est un sujet majeur de la rentrée. De nombreuses entreprises ont des difficultés à recruter. Invité éco de franceinfo mardi 21 septembre, Alain Dehaze, PDG du groupe Adecco, considère qu’il y a bien une "pénurie" et que le phénomène est mondial.  

La pandémie a changé la donne, selon le patron du leader mondial de l’emploi temporaire et des ressources humaines. "Certains n’avaient plus de travail et ont vu qu’il y avait d’autres opportunités, dans la logistique, dans le commerce… ", explique Alain Dehaze. "D’autres aussi ont décidé de changer de vie et de trouver un travail moins demandeur de sacrifices."  

Une "pénurie" mondiale et une quête de sens

Pour le PDG du groupe Adecco, il s’agit bien d’une "pénurie", qui dépasse largement la France : "Il manque par exemple 400 000 chauffeurs routiers en Europe. Il manque environ 100 000 personnes dans l’industrie hôtelière et de restauration en France. En Angleterre et ailleurs dans le monde, même aux États-Unis, on a les mêmes problèmes de pénurie."  

De leur côté, les candidats expriment de nouvelles attentes : "Ils nous posent des questions", explique Alain Dehaze. Ils veulent savoir, avant de postuler dans une entreprise, "quel est l’état des relations sociales dans cette entreprise, quelle est son ambition, quel est son impact environnemental, social."  

Des "solutions" pour attirer les salariés 

Le patron du groupe d’intérim énumère les "solutions" pour sortir de cette pénurie : "L’augmentation des salaires fait partie des solutions. Dans certaines industries, les salaires ont été trop faibles pour attirer les candidats. Mais il faut aussi travailler sur les conditions de travail." La formation joue encore un rôle important. 

Selon lui, c’est aussi un enjeu de communication : "Beaucoup de personnes ne savent pas aujourd’hui que de nombreux domaines se sont vraiment améliorés, offrent des conditions de travail vraiment attractives, et maintenant des salaires très attractifs".    

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'invité éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.