L'invité éco, France info

Covid-19 : "Wall Street a paniqué", déplore Georges Ugeux, ancien vice-président de la bourse de New York

Face au coronavirus Covid-19, l'ancien dirigeant de Wall Street estime que les politiques ont pris des mesures disproportionnées, qui mettent en danger l'économie. Et critique, au passage, le rôle de la Réserve fédérale américaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Georges Ugeux, invité de franceinfo mercredi 4 mars.
Georges Ugeux, invité de franceinfo mercredi 4 mars. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La bourse de New York reprenait des couleurs, après avoir perdu encore 3%, la veille, en pleine épidémie de coronavirus Covid-19. Pour Georges Ugeux, ancien vice-président de l’institution, invité éco de franceinfo mercredi 4 mars, "Wall Street a paniqué", et les politiques en sont largement responsables.

>> Retrouvez les dernières infos sur le Covid-19 dans notre direct

"Quand les politiques s’en sont mêlés", estime Georges Ugeux, ils ont "mis en difficulté le fonctionnement de l’économie". Il insiste : "Je crois que les politiques devraient rassurer, dire qu’ils ont pris les mesures pour contenir l’épidémie", mais en restant "raisonnables". Sinon, estime Georges Ugeux, les mesures prises sont "créatrices de récession".

"Ce n'est pas un problème de taux d'intérêt"

Plus largement, l’ancien numéro deux de la bourse de New-York voit l’épidémie comme "un déclencheur", "une prise de conscience que nous vivons sur un volcan de dettes, mais aussi que l’économie baisse. Les Etats-Unis voient la croissance diminuer (…) Si on continue de prendre des mesures aussi spectaculaires que celles qu’on prend, c’est la récession".

La FED, la Réserve fédérale américaine, a rapidement réagi en baissant d’un demi-point ses taux directeurs. A-t-elle eu raison ? Selon Georges Ugeux, elle n’avait pas le choix… mais elle a eu tort : "Le problème n’est pas un problème de taux d’intérêt (…) Wall Street a paniqué et quand Wall Street panique, ils demandent à la banque centrale de les aider. Il est temps que la banque centrale devienne indépendante des marchés boursiers."

Georges Ugeux, invité de franceinfo mercredi 4 mars.
Georges Ugeux, invité de franceinfo mercredi 4 mars. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)